Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

A vendre : Lyft, service de VTC outsider d'Uber, prix à débattre

Vu ailleurs [ACTUALISE] Selon le New York Times, la start-up Lyft cherche à se vendre auprès d'un gros acteur comme Apple ou General Motors. Sans succès pour l'instant. Un aveu d'impuissance face au succès d'Uber ?
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

A vendre : Lyft, service de VTC outsider d'Uber, prix à débattre
La moustache rose, symbole du service de transport à la demande Lyft. © Lyft

Actualisation du 25 août : Lyft a démenti les rumeurs de vente. A lire ici.

Le numéro 2 du marché américain des VTC est officieusement à vendre. Selon le New York Times, en juin dernier, la licorne a mandaté une banque d'investissement pour ferrer un gros poisson. Apple, Google, Amazon, Uber, General Motors et le chinois Didi Chuxing ont été approchés. Sans succès pour l'instant. Il faut dire que Lyft est gourmand : selon ReCode, il souhaite se vendre pour 9 milliards de dollars minimum, presque le double de sa dernière valorisation (5,5 milliards de dollars).

 

Les discussions ont été les plus intenses avec GM, qui est déjà l'un des plus gros investisseurs de Lyft, indique le quotidien. Mais le constructeur automobile se dit qu'il peut encore opérer en solo, avec sa propre marque dédiée à la mobilité partagée, Maven.

 

Quelle stratégie pour Lyft ?

Lyft, né en juin 2012, n'est pas en manque immédiat de cash, avec près d'un milliard et demi de dollars en réserve. Mais la bataille avec Uber impose de nouveaux investissements conséquents (Lyft est très peu présent hors des Etats-Unis), et seul un partenaire solide pourrait l'aider à franchir cette nouvelle étape.

 

Peut-être un acteur industriel présent sur des marchés où Lyft doit se développer, comme l'Asie ou l'Europe ? Un Alibaba ou un Rakuten, qui disposent de briques technologiques sur la conduite autonome ?

 

Le hic, c'est qu'Uber est déjà dominant dans de nombreux territoires et que la stratégie de Lyft n'est pas vraiment différenciante. De plus, Uber a récemment enterré la hache de guerre avec son principal rival en Chine, Didi Chuxing…  qui était jusque-là un gros partenaire de Lyft. Les options de l'outsider semblent limitées dans un marché extrêmement complexe et très consommateur de cash.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale