Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ABB s'allie à la start-up Covariant pour doter ses robots de capacités de vision par ordinateur

Vidéo ABB annonce avoir retenu la start-up californienne Covariant pour apporter une brique d’intelligence à ses robots, utilisés notamment les usines automobiles. Le fabricant helvético-suédois cherche à les doter d'une meilleure perception de leur environnement pour pénétrer des marchés comme la logistique et l'e-commerce.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ABB s'allie à la start-up Covariant pour doter ses robots de capacités de vision par ordinateur
ABB s'allie à la start-up Covariant pour doter ses robots de capacités de vision par ordinateur © ABB

Le fabricant de robots industriels ABB annonce ce 25 février 2020 avoir signé un partenariat avec la start-up Covariant pour permettre à ses machines de pouvoir se saisir de davantage d'objets au sein des usines. L’entreprise helvético-suédoise a retenu la pépite californienne au terme d’une compétition visant à améliorer la dextérité de ses robots. Une opération qui intervient alors qu’elle cherche à étendre ses activités vers la distribution et la préparation de commandes dans l’e-commerce.

 

S’IMPOSER DANS DE NOUVElles verticales

Dans le cadre de leur partenariat, ABB et Covariant proposeront une "solution robotique intelligente" à destination des entrepôts qui traitent les commandes. Le robot, qui sera fabriqué par ABB et nourri de la brique d’IA de Covariant, devra s’insérer dans un environnement où les êtres humains évoluent. Grâce au machine learning, "ils s’améliorent à chaque fois qu’ils accomplissent une tâche". ABB a pris acte de la forte croissance que connaît le secteur de l’e-commerce, avec des prévisions de plus de 50% d’ici à 2024, soit un passage de 1 700 à 2 600 milliards d'euros selon Statista.

 

Autres marchés potentiels pour ces robots intelligents : la logistique, la mise en colis, l’entreposage ou le tri du courrier. "L’automatisation présente un grand potentiel dans le cadre de processus complexes et intenses physiquement", juge ABB. Ce créneau croît de manière soutenue, environ 5% tous les ans, et le cabinet Beroe estime qu’il pourrait atteindre une valorisation de 51,3 milliards d’euros d’ici à 2021. L’adoption de robots pourrait permettre à ce secteur de traiter les tâches répétitives, alors qu’elle éprouve des difficultés à trouver et retenir des employés qualifiés. Problème : les robots d'ABB n'étaient jusqu'à présent pas capables de distinguer des produits différents.

 

 

C’est pour combiner cette lacune qu'elle a organisé sa compétition mondiale en 2019, que Covariant a remporté. Vingt jeunes pousses ont pris part à quelque 26 défis en conditions réelles, consistant à attraper, emballer et trier des produits aux formes ou consistances diverses (vidéo ci-dessus). La première implémentation de leur solution conjointe se fera au sein des locaux néerlandais d’Active Ants, un fournisseur de service de livraison de commandes faisant partie du groupe bpost.

 

Rendez-vous au SIdO 2020, un événement L'Usine Digitale

 

Vous voulez découvrir les dernières innovations de l'IoT, la robotique et l'IA ? Rencontrer les acteurs clé de ces secteurs et assister à des démonstrations concrètes ? Rendez-vous à Lyon les 12 et 13 mai.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media