Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Abus de position dominante : Google consent un nouvel effort pour satisfaire Bruxelles

Après une plainte déposée par ses principaux concurrents pour abus de position dominante, Google a consenti à faire de nouvelles propositions à la Commission européenne afin de régler le différend.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Abus de position dominante : Google consent un nouvel effort pour satisfaire Bruxelles
Abus de position dominante : Google consent un nouvel effort pour satisfaire Bruxelles © C.C. - Flickr - Carlos Luna

Nouvelle tentative de Google de dégoupiller le conflit qui l'oppose depuis des mois à la Commission européenne.

En avril dernier, les sociétés high tech Microsoft et Nokia, concurrentes directes du géant américain de l'internet, pressaient Bruxelles d'agir contre Google, qu'elles accusent d'entraver la concurrence dans la téléphonie mobile.

La Commission indique le 9 septembre qu'elle a reçu de nouvelles propositions de Google "dans le contexte de son enquête pour entrave à la concurrence, et est en train de les analyser", a indiqué un de ses porte-paroles à l'AFP.

"Si la Commission considère ces propositions comme étant satisfaisantes, une solution à l'amiable pourrait intervenir dans les prochains mois", a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Google a pour sa part précisé que les propositions de la firme de Mountain View couvrait "les quatre domaines de préoccupation de la Commission" sans en préciser la teneur.

Dans leur plainte rendue publique le 9 avril dernier, les concurrents de Google réunis au sein du groupe de pression FairSearch accusaient le groupe américain de détourner le trafic vers son moteur de recherche par le biais de son système d'exploitation mobile Android aux millions d'utilisateurs à travers le monde.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media