Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Adidas entre dans l'ère de la personnalisation grâce à sa Speed Factory

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Vidéo Adidas a inauguré son usine du futur à Ansbach en Allemagne. Jumeau numérique, robots… La "Speed Factory" (c'est son nom) doit permettre à la marque de sport de gagner en flexibilité pour proposer des modèles de baskets adaptés aux besoins locaux. Le tout à moindre coût. 

Adidas entre dans l'ère de la personnalisation grâce à sa Speed Factory
Adidas entre dans l'ère de la personnalisation grâce à sa Speed Factory © DR

Dès le 19 octobre prochain, Adidas proposera un nouveau modèle de basket baptisé AM4LDN, pour Adidas made for London.  La semaine suivante, la marque de sport proposera pour les coureurs parisiens le modèle AM4PAR (Adidas made for Paris). Et courant 2018, l'entreprise allemande prévoit de décliner ce concept à New-York, Los Angeles, Shanghai et Tokyo. Objectif : proposer des chaussures qui répondent aux besoins spécifiques des coureurs en fonction de leur lieu d'entraînement, rapporte le site Quartz.

 

Selon les sondages réalisés par Adidas auprès de ses clients, tous les coureurs  n'ont pas les mêmes habitudes de course. A Londres, les coureurs profitent de leurs trajets domicile-bureau et inversement pour s'entraîner. Ils courent donc le matin et le soir et souvent sous une météo médiocre. Aux Etats-Unis, les coureurs ont tendance à s'entraîner sur de plus longues distances et par temps plus sec. Les premiers seront donc plus concernés par des chaussures aux bandes réfléchissantes tandis que les seconds auront besoin d'une semelle plus renforcée.

 

Des robots et un jumeau robotique

Pour pouvoir fabriquer de petites séries adaptées aux besoins locaux, Adidas s'appuie sur un nouvel outil de production. Baptisée Speed Factory, cette usine du futur basée à Ansbach en Allemagne, mêle robotique et numérique pour gagner en flexibilité. Les robots peuvent être reconfigurés très rapidement tandis que le jumeau numérique, développé par Siemens, permet de fusionner les étapes de conception et de production et donc de raccourcir les cycles de développement. Adidas compte également intégrer de la connectivité dans ses produits pour recueillir des données d'utilisation et les intégrer dans son outil de production.

 

Adidas prévoit d'ouvrir une seconde Speed Factory à Atlanta. La marque de sport n'est toutefois pas prête à mettre fin à sa production de masse. Les deux usines du futur devraient produire, à elles deux, un million de paires de chaussures par an. Une goutte d'eau par rapport aux 360 millions de paires de baskets que l'entreprise a produites en 2016 avec ses usines classiques. 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale