Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Adidas mise sur l'impression 3D pour ses nouvelles baskets de running

Après les Futurecraft 4D, Adidas lance les 4DFWD dont les semelles intermédiaires sont imprimées en 3D grâce à une collaboration avec la start-up américaine Carbon. Ces chaussures de running permettraient de réduire de 15% la force de freinage d'un sportif via une redirection des forces d'impact verticales vers un mouvement horizontal. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Adidas mise sur l'impression 3D pour ses nouvelles baskets de running
Adidas mise sur l'impression 3D pour ses nouvelles baskets de running © Adidas

Adidas présente une nouvelle paire de chaussures de running baptisée la "4DFWD". Sa spécificité : sa semelle intermédiaire en nid d'abeille est imprimée en 3D grâce à un partenariat avec Carbon, connu initialement sous le nom de Carbon 3D. Cette start-up a déjà collaboré avec l'équipementier allemand pour la conception des Futurecraft 4D.

Une innovation pour augmenter la propulsion
La semelle intermédiaire est une pièce phare d'une basket de course. Située au-dessus de la semelle d'usure qui est directement en contact avec le sol et attachée à la tige, elle assure l'amorti et le dynamisme de la chaussure. Adidas promet que sa nouvelle paire permet de donner une poussée vers l'avant plus importante comparée aux baskets classiques.

Ces semelles ont été créées grâce à la technologie propriétaire de Carbon. Proche du Digital Light Processing (DLP), le Digital Light Synthesis consiste à polymériser la matière en projetant des rayons ultraviolets dans un réservoir de résine photorésistante. 

A la différence des technologies existantes, la partie inférieure du bac de résine n’est plus une simple vitre mais est volontairement perméable à l’oxygène de l’air. Ainsi, les trente premiers microns de résine restent liquides et l’objet solide ne se forme que plus haut. L’objet est ainsi tiré en continu de cette zone qui reste liquide. Le matériau d'impression est à 49% d'origine biologique.
 


Réduit de 15% la force de freinage du coureur
Les propriétés bio-mécaniques des semelle ont été testées par l'Université de Calgary, située à Alberta au Canada. D'après la firme allemande, elles permettent de réduire de 15% en moyenne la force de freinage maximale subie par l'athlète pendant sa course. Les chaussures ont également été testées par une équipe de coureurs de haut niveau aux Etats-Unis.

L'Adidas 4DFWD sera disponible en deux coloris à partir du 15 mai pour 200 euros, proposée en exclusivité sur l'application mobile du Creators Club. Un modèle "Tokyo", faisant référence aux Jeux olympiques 2021, sortira le 1er juillet. La collection sera ouverte au grand public à partir du 12 août.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.