[Computer vision] Aeye-Go, la solution qui scanne les plateaux-repas et réduit l’attente à la cantine

A l’occasion de Viva Tech 2019, Sodexo hébergeait Aeye-Go, une start-up chinoise qui a développé un outil de reconnaissance visuelle du contenu des plateaux-repas à la cantine et un système d’encaissement en libre-service. Une solution dans laquelle le groupe a investi et qu’il compte bien déployer en France.

Partager
[Computer vision] Aeye-Go, la solution qui scanne les plateaux-repas et réduit l’attente à la cantine

La solution d’Aeye-Go a été pensée pour réduire les files d’attente à la cantine. Le principe est très simple. "Vous choisissez les plats que vous souhaitez manger et les posez sur le plateau", explique Jinwei Le, fondateur et PDG d'Aeye-Go, à L’Usine Digitale. Jusque-là rien d’extraordinaire. Mais ici, pas de caissier. "Vous posez ensuite votre plateau sous la caméra et payez avec votre badge, votre smartphone… ou votre visage (en Chine seulement, ndlr)", poursuit-il.


Basée sur la reconnaissance d’image et des caméras haute définition, la solution détecte en effet automatiquement le nom du plat, le prix de chaque plat choisi, et donc la somme totale du plateau. Aeye-Go est également en mesure d’indiquer toutes les informations nutritionnelles. Le tout s’affiche sur un écran et le consommateur n’a plus qu’à procéder au paiement.

L’IA pour réduire les files d’attente à la cantine

Lancée en 2016, Aeye-Go a été imaginée par deux étudiants chinois. "L'idée est née lorsque nous devions faire de longues files d’attente à la cantine de l'Université Jiao Tong. Les caisses 'humaines' ne sont pas très efficaces et il est très facile de faire des erreurs", indique Jinwei Le.


Au départ, les deux étudiants ont commencé par collecter les données au sein de la cantine. Et ce, durant 2 à 3 mois. Mais le taux de précision n’était pas très élevé. Il leur aura alors fallu deux ans pour créer une base de données de plus de 10 millions d’images de produits alimentaires au sein de l’université et ainsi parfaire la solution. Objectif : faire gagner du temps au passage en caisse et offrir des informations nutritionnelles personnalisées.

Sodexo, un investisseur clé

Convaincu par la solution, Sodexo – via son fonds Sodexo Ventures – a investi dans la start-up en novembre 2018. Un investissement majeur pour Aeye-Go : "Nous avons une collaboration très étroite avec Sodexo, cela nous a permis de développer commercialement la solution", indique Jinwei Le.

Après une phase pilote à Shanghai, la solution est aujourd’hui déployée dans 6 cantines Sodexo en Chine. "Et on va en lancer une vingtaine, indique Belen Moscoso Del Prado, directrice digital et innovation de Sodexo. Au-delà de Sodexo, Jinwei Le précise également que la solution est en test dans des cantines d’écoles et d’hôpitaux…"Nous n’avons pas signé de contrat d’exclusivité, explique Belen Moscoso Del Prado. Mais on a l’avantage de courir plus vite…"

Bientôt en test dans les cantines françaises

"Cela a un impact gigantesque", assure-t-elle sans dévoiler les résultats chiffrés,. A tel point que Sodexo compte bien lancer Aeye-Go en France rapidement. "On est en train de travailler sur l’algorithme au sein de notre Data Lab pour amener la solution en France. On prend des photos des menus et on identifie les plats afin de coacher l’algorithme", nous confie Belen Moscoso Del Prado. "Ce n’est pas très facile, car la nourriture française est très différente de la Chine. Il y a plus de sauces et d’ingrédients…", précise Jinwei Le. D’où l’appui important du Data Lab. Objectif : être prêt dès fin septembre 2019 pour de premiers tests à Paris.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS