Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Agdatahub lève 2,5 millions d’euros pour sa plateforme d'échange et de valorisation de données agricoles

Levée de fonds Créée il y a moins d’un an, Agdatahub, plateforme détenue majoritairement par les acteurs rassemblés au sein d'API-Agro, annonce avoir finalisé un tour de table destiné à perfectionner sa solution Saas de valorisation des données agricoles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Agdatahub lève 2,5 millions d’euros pour sa plateforme d'échange et de valorisation de données agricoles
Agdatahub lève 2,5 millions d’euros pour sa plateforme d'échange et de valorisation de données agricoles © Pixabay

La start-up Agdatahub a annoncé ce mercredi 4 novembre avoir bouclé un tour de table de 2,5 millions d’euros de fonds propres auprès d'API-Agro, de ses actionnaires historiques et de la Banque des Territoires. Cette levée de fonds vise à accélérer le développement de sa plateforme Saas "et de l'inscrire davantage dans la vision d'un RGPD de la donnée agricole", explique la jeune entité.

L’objectif d’Agdatahub est de doter le secteur agricole français d'un nouvel outil pour favoriser et accélérer sa transition numérique tout en valorisant les données agricoles. Elle propose des plateformes de consentements et d'échanges de données pour le secteur agricole. En appui à ces solutions, Agdatahub assure des missions de conseil opérationnel liées aux data (pour accompagner les acteurs des filières agricoles dans les usages du numérique.

Un outil de souveraineté numérique
Lancée en janvier dernier, la plateforme est détenue majoritairement par les acteurs agricoles rassemblés au sein d'API-Agro. Elle opère et commercialise les activités de plateforme Saas permettant aux acteurs de l'écosystème d'échanger et de valoriser leurs données agricoles. Cette mission, jusqu'alors portée par sa maison mère, ambitionne "de redonner la main à l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole, sur les données numériques produites chaque jour dans les exploitations et dans tous les métiers du secteur, de la ferme à la table", explique-t-elle.

Autre parti-pris de la solution : fournir à la France, mais aussi l'Europe, un outil de souveraineté numérique dans le secteur de l'agriculture en mettant l’accent sur une meilleure gestion et transparence sur les données de l'agriculture. Ces données reposent "sur un dispositif innovant de consentement des apporteurs de la donnée, basé sur leur identité numérique, avec l'objectif de garantir la souveraineté numérique à un secteur qui en est aujourd'hui singulièrement dépourvu", avance la société. Elle s'appuie sur des partenaires techniques européens de référence comme 3DS Outscale, Dawex, Orange Business Services et GS1 France.

Une information accessible aux consommateurs
Les apporteurs de ces données peuvent ainsi choisir explicitement avec quels partenaires ils souhaitent les échanger et pour quels usages, et bénéficier d’un accompagnement pour améliorer les pratiques actuelles ou créer de nouveaux services innovants en matière d'agroécologie, d'agriculture de précision ou de performance économique.

Dans un contexte où les exploitations agricoles sont de plus en plus connectées et équipées d'outils numériques, Agdatahub cible les professionnels, comme les agriculteurs et les acteurs des différentes filières, mais aussi les consommateurs. Cette levée s’inscrit par ailleurs dans contexte de crise sanitaire qui pour Sébastien Windsor, son président, "place l'agriculture au cœur de la souveraineté alimentaire de l'Europe".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media