Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Agriculteur, accro à son iPhone et aux réseaux sociaux, dans l'attente du "robot de traite Apple"

Perchés sur leur tracteur, de nombreux agriculteurs postent via leur smartphone des messages sur les réseaux sociaux. Quatre de ces "ageekulteurs" se font tirer le portrait par la journaliste Clara Beaudoux dans son webdocumnetaire Mon Veau s'appelle hashtag, diffusé par le site de France Info. Zoom sur l'un d'eux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Agriculteur, accro à son iPhone et aux réseaux sociaux, dans l'attente du robot de traite Apple
Agriculteur, accro à son iPhone et aux réseaux sociaux, dans l'attente du "robot de traite Apple" © Clara Beaudoux - France Info

Hervé Pillaud a 56 ans, 140 bêtes et 2032 followers Twitter. Il se présente lui-même comme un "ageekulteur" à Clara Beaudoux, journaliste qui a suivi son parcours et celui de trois autres fermiers et cultivateurs passionnés de réseaux sociaux dans le cadre du webdocumentaire Mon Veau s'appelle hashtag, diffusé par le site de France Info. "Quand Apple fera un robot de traite, j’en aurai un", plaisante l'agriculteur, qui ne jure que par la marque à la pomme. 

Dans les poches de sa combinaison de travail verte, son smartphone, premier outil de l'éleveur selon lui. Il utilise des applications pour suivre en détail l'évolution de ses cultures et les mouvements de ses animaux. "On est une profession nomade, donc il faut des outils nomades", souligne-t-il. Le deuxième outil indispensable demeure l'opinel.

#MoiEleveur

Comme Hervé Pillaud, "près de six agriculteurs sur dix se connectent à Internet tous les jours", souligne la journaliste, qui trace le portrait d'une profession qui n'a rien raté de la révolution 2.0. La moitié de ces "agrinautes" utiliseraient les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram pour raconter leur quotidien. Naissance d'un mouton, quantité d'eau économisée dans les champs grâce aux nouveaux outils numériques... Ils veulent donner une image fidèle de leur vie de tous les jours à la ferme.

Hervé Pillaud se prend quelque fois en photo avec l'une de ses génisses montbéliardes, le smartphone à bout de bras. Il poste ce "felfie" (contraction entre selfie et fermier) sur son fil Twitter avec le hashtag #MoiEleveur. Mais il partage aussi des articles sur la politique agricole française et européenne, critique les décisions prises par la FNSEA, le syndicat des exploitants agricoles, et commente les sujets qui le touche de près sur les réseaux sociaux...

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale