Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Air France et Latécoère réalisent un premier test de Li-Fi en vol autour d'une compétition Trackmania

Air France a réalisé un premier vol mettant en œuvre la technologie Li-Fi le 30 octobre, avec le concours de sa filiale Air France Industries et de l'équipementier Latécoère. Une première mondiale élaborée autour d'une compétition du jeu Trackmania pour démontrer un cas d'usage novateur, avec en ligne de mire une industrialisation de la technologie fin 2020.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Air France et Latécoère réalisent un premier test de Li-Fi en vol autour d'une compétition Trackmania
Air France et Latécoère réalisent un premier test de Li-Fi en vol autour d'une compétition Trackmania © Maria Perez

Air France a effectué un premier test en vol de la technologie Li-Fi le 30 octobre 2019. Pour marquer l'occasion, la compagnie aérienne avait organisé une compétition spéciale du jeu Trackmania avec le concours d'Ubisoft. La compétition avait débuté en juin, lors du salon du Bourget, et a totalisé 669 participants au total, répartis sur deux phases.

 

Au final, dix joueurs devaient s'affronter en ligne à bord d'un vol commercial entre Paris et Toulouse (AF6114) effectué sur un Airbus A321 modifié spécialement pour l'occasion. Le grand prix : un aller-retour Paris-Montréal avec visite privée des locaux d'Ubisoft à Montréal. Devaient, car dans les faits le Li-Fi n'a fonctionné que sur certains des 12 sièges initialement prévus, et la compétition a donc eu lieu en local.

 

Un prototype pour valider la faisabilité de l'intégration

Malgré ces aléas typiques des déploiements prototypes, Air France s'est déclaré satisfait du test, une première mondiale au travers de laquelle la compagnie veut se positionner comme un acteur innovant, même si dans les faits, elle est à la traîne en matière de déploiement technologique face à ses concurrents (on pense notamment à l'installation du Wi-Fi sur les long-courriers).

 

Mais ce test visait aussi à étudier la simplicité de l'intégration de ces technologie dans les cabines existantes par sa filiale Air France Industries KLM Engineering & Maintenance. Elle s'est faite avec le concours de l'équipementier aéronautique Latécoère, qui a fourni les systèmes et est l'un des pionniers du Li-Fi.

 

Plus performant que le Wi-Fi, mais avec un émetteur pour chaque passager

Pour rappel, le principe du Li-Fi repose sur la transmission de données par modulation et démodulation de la lumière. Les acteurs qui poussent cette technologie rêvent de l'imposer pour la smart home et d'autres usages du quotidien, mais la normalisation pour son usage dans l'électronique grand public prendra encore 5 ans. Le cas spécifique du divertissement à bord (in-flight entertainment) a pour avantage le fait que les communications passent par les sièges, auxquels les utilisateurs peuvent ensuite connecter leurs appareils.

 

 

Le débit et la latence de connexion seraient aussi meilleurs, avec 100 Mbits par seconde de débit actuel et une latence "ultra faible". "C'est un canal de communication dirigé vers l’utilisateur, donc plus stable et efficace que le Wi-Fi, sans perte de paquets, même s'il nécessite en contrepartie d'installer un emétteur pour chaque passager," commente Serge Bérenger, directeur de l'innovation chez Latécoère.

 

Moins lourd... et donc moins coûteux en carburant

Latécoère met en avant la réduction du poids comme avantage du Li-Fi, qui utilise de la fibre optique à la place des câbles en cuivre utilisés dans les systèmes actuels. "La masse est divisée par 100 sur le câblage, mais il y a également des boîtiers à disposer, il faut donc regarder l'infrastructure complète," tempère Serge Bérenger, directeur de l'innovation chez Latécoère. Les coûts seraient également réduits en conséquence, l'avion étant plus léger et consommant moins, mais là encore personne n'a de chiffre concret à communiquer.

 

Les modems utilisés lors du vol de test étaient ceux de la start-up française Oledcomm, mais Serge Bérenger révèle que Latécoère a signé un accord de coopération avec Signify – numéro un mondial de l’éclairage LED – pour développer des modems, avec une prochaine génération atteignant les 250 Mbit/s. L'équipementier travaillera également sur la partie logicielle avec l'entreprise coréenne Huneed Technologies, spécialiste de l'électronique robuste.

 

Peaufiner les cas d'usage pour appâter les compagnies aériennes

Latécoère estime que le Li-Fi pour l'aérien sera industrialisé d'ici fin 2020. L'équipementier peaufine d'ici là les cas d'usage, qu'il veut différenciants : vidéo 4K par exemple ou expériences de réalité virtuelle. Il assure aussi que l'industrie a une appétence pour cette technologie, qu'il s'agisse des acteurs de la communication par satellite ou des MRO comme Air France Industries KLM Engineering & Maintenance. "Les MRO seront des fournisseurs de solutions complètes. Et nous voulons répondre rapidement à des offres de rétrofit, avec IFE existants, serveurs existants, antennes existantes. Donc il faudra assurer la compatibilité avec les équipements existants."

 

Même son de cloche du côté d'Air France Industries. "Les compagnies aériennes pour lesquelles nous travaillons se montrent très intéressées au-delà d'Air France KLM, commente Cyril Brand, responsable innovation chez Air France Industries KLM Engineering & Maintenance. Le Li-Fi a une flexibilité d’utilisation plus élevée que les systèmes IFE traditionnels, qui ne peuvent être mis à jour que tous les deux mois. Par ailleurs, Airbus et Boeing sont aussi intéressés."

 

Quant au rétrofit, il ne serait pas plus coûteux que pour l'installation d'un système classique, d'après le responsable. Il a notamment l'avantage de ne pas nécessiter de passer de câbles sous les sièges, et de pouvoir n'utiliser qu'un seul câble pour plusieurs émetteurs. Reste donc à attendre des cas d'usage suffisamment convaincants pour voir émerger les premiers contrats commerciaux. Rendez-vous fin 2020.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale