Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Airbnb, Groupon, Zappos... Toutes ces start-up ont une copie berlinoise

CityDeal ? Un sosie de Groupon. Wimdu, une pâle réplique d’Airbnb. Ces clones de blockbusters du numérique, et bien d'autres, ont été conçus et lancés par la même société berlinoise : Rocket Internet. Décrite par The Economist, cette pépinière a fait de la copie de start-up du e-commerce un business model florissant.
mis à jour le 12 février 2014 à 18H32
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Rocket Internet a été conçu comme un incubateur de start-up installé à Berlin. Il est devenu une véritable société, qui produit à la chaine des clones d’entreprise de e-commerce qui cartonnent à l’étranger. Décortiquée par The Economist, la pépinière contrôle 75 start-up web dans 50 pays du monde. En tout, ces sociétés totalisent plus de 25 000 employés et un revenu annuel cumulé de 3 milliards d’euros.  

Faire de l'ombre au numéro un du marché

La recette appliquée par la firme fondée en 2007 est simple. Elle réplique les modèles de start-up qui décollent à l’étranger. Sur le modèle du site d’achat groupé Groupon, Rocket Internet a créé, en 2009, CityDeal. Le groupe a aussi dupliqué le site de vente de vêtements et de chaussures en ligne Zappos en créant Zalando ou encore celui d'Airbnb, avec son Wimdu. Objectif : prendre la deuxième ou la troisième place sur des marchés rentables (la première étant souvent occupée par la société copiée), essayer de faire de l’ombre au numéro un et pourquoi pas se faire racheter. Groupon a déboursé 126 millions de dollars pour s’offrir son clone 6 mois à peine après son lancement.

Pour faire fructifier ce business rentable, les frères Samwer, fondateurs de la pépinière, s’entourent d’une armada de consultants. Ils sont débauchés dans de grands cabinets de conseil, comme McKinsey ou le Boston Consulting Group. Monter ces jeunes pousses de e-commerce en kit nécessite des liquidités, pour construire les entrepôts de stockage et acheter la marchandise. En 2012, Rocket Internet a levé plus d’un milliard de dollars auprès d’investisseurs tels que JPMorgan, le suédois Kinnevik ou le fonds russe DST Global.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale