Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Airbus embarque Sigfox et Sysmeca dans son projet Mustang

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Deux PME toulousaines, Sigfox et Sysmeca, participeront aux côtés des équipes d’Airbus Defence and Space à un programme visant le développement d’une nouvelle solution de connectivité globale dédiée à l’internet des objets, qui combine des technologies de communications terrestres et par satellites.

Airbus embarque Sigfox et Sysmeca dans son projet Mustang
Airbus embarque Sigfox et Sysmeca dans son projet Mustang © Erwan Masson

Nom de code : Mustang, pour Machine to machine utilisant le satellite et le terrestre pour des applications de nouvelle génération. Ce projet d'Airbus Defence and Space devrait mobiliser globalement un budget de 8 millions d’euros sur trois ans. Il a pour objectif de développer une solution innovante d’accès hybride par télécommunications terrestres et par satellites pour permettre aux objets connectés de communiquer, partout dans le monde et à un prix "raisonnable".

Piloté par des équipes télécoms toulousaines d’Airbus Defence and Space, Mustang associe deux PME régionales. La société Sigfox, opérateur  de réseau cellulaire entièrement dédié à l’internet des objets et à la communication machine to machine est basé à Labège (Haute-Garonne), dans le sud-est toulousain. Et le bureau d’études Sysmeca Ingénierie qui emploie 12 salariés et qui a réalisé 2,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014, est implanté à Colomiers, également dans l’agglomération toulousaine. Sysmeca est spécialisé dans la conception mécanique principalement pour l’aéronautique et l’électronique.

Partenariat avec le CEA

Le projet se fait également en partenariat avec les équipes du CEA-Leti à Grenoble (Isère). Dans un premier temps, il s’agit de valider une technologie et de proposer un démonstrateur qui sera embarqué sur avion. "Au-delà de ce premier programme, il s’agit pour nous de proposer des infrastructures satellites pour machine to machine, à l’horizon de 2019-2020", précise Jean-François Charrier, directeur des affaires institutionnelles pour les satellites de télécommunications chez Airbus Defence and Space.

Co-labellisé par les deux pôles de compétitivité Aerospace Valley à Toulouse et Minalogic à Grenoble, Mustang a obtenu un financement public, à hauteur de 2,8 millions d’euros, au titre du programme des Investissements d’avenir.

Marina Angel

 

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale