Airbus Ventures mène la levée de 25 millions de dollars de Q-CTRL, spécialiste du contrôle quantique

Airbus Ventures mène la levée de fonds de 25 millions de dollars réalisée par Q-CTRL. La start-up fournit des services d'ingénierie pour le "contrôle quantique", c'est-à-dire les méthodes et technologies visant à pallier les effets de la décohérence. Elle développe également des capteurs quantiques pour l'aérospatial et la défense.

Partager
Airbus Ventures mène la levée de 25 millions de dollars de Q-CTRL, spécialiste du contrôle quantique

Q-CTRL, start-up spécialisée dans les solutions d'ingénierie pour le contrôle quantique, lève 25 millions de dollars. Une levée de fonds en série B menée par Airbus Ventures et à laquelle d'autres investisseurs ont contribué. La start-up évoque un "investissement opportuniste", après sa précédente levée en série A annoncée en juillet 2019.

Optimiser les ordinateurs quantiques pour les rendre plus fiables
Q-CTRL explique développer des solutions de contrôle quantique, dont l'objectif est de pallier les limitations actuelles du matériel constituant les ordinateurs quantiques. Les qubits sont en effet instables et fortement sujets aux interférences lors des mesures. Q-CTRL fournit des outils logiciels pour mitiger ces informations inutiles et faire de la correction d'erreur (Quantum Error Correction) pour obtenir des résultats plus fiables.

"L'impressionnante suite logicielle de contrôle quantique développée par l'équipe permet rapidité et agilité à un moment ou l'industrie quantique se développe rapidement", explique le Dr Lewis Pinault, partner chez Airbus Ventures. Ces solutions visent à aider les chercheurs, développeurs et ingénieurs à construire des ordinateurs quantiques plus stables et plus fiables.

Des capteurs quantiques pour le spatial et la défense
"Les capteurs quantiques utilisent la fragilité du hardware quantique comme un atout qui leur permettent de trouver de nouvelles façons de mesurer les eaux souterraines, surveiller la météo spatiale et naviguer sans s'appuyer sur un système GPS, explique Michael J. Biercuk, fondateur et CEO de Q-CTRL. Toutefois, comme dans l'informatique quantique, les interférences du monde extérieur dégradent la performance de ces capteurs lorsqu'ils sont amenés sur le terrain".

Q-CTLR utilise là aussi ses outils de contrôle quantique pour combattre cette dégradation. Elle développe aussi ce qu'elle appelle des solutions de "software-defined sensing".

Des capteurs pour l'aérospatial
Q-CTLR développe actuellement des capteurs quantiques spécifiquement conçus pour le domaine aérospatial en partenariat avec le programme Moon-to-Mars et le consortium Seven Sisters mené par Fleet Space. Dans ce domaine, la jeune pousse revendique avoir noués des partenariats avec Advanced Navigation, le département australien de la Défense, l'Air Force Research Lab et l'agence spatiale australienne.

Airbus Ventures est tout particulièrement intéressé par ses applications, notamment pour l'intelligence géospatiale, les développements aux applications potentielles sur la Lune et pour l'observation de la Terre. C'est d'ailleurs le but de cette levée de fonds : accélérer le développement de solutions commerciales pour les secteurs de l'aérospatial et de la défense.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS