Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alcatel-Lucent pénalisé par le recul des investissements des opérateurs

Actus Reuters Alcatel-Lucent a accusé vendredi une nouvelle perte d'exploitation au titre du premier trimestre, pénalisé par le recul des investissements des opérateurs télécoms qui affecte l'ensemble du secteur.
mis à jour le 26 avril 2013 à 07H52
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le nouveau directeur général Michel Combes a néanmoins déclaré dans un communiqué que le premier trimestre reflétait "des tendances de marché encourageantes", tout en indiquant que le free cash flow du groupe restait un "challenge".

Le directeur général a également dit que le groupe franco-américain était "en train de revoir activement les activités du groupe".

Au premier trimestre, Alcatel-Lucent a enregistré une perte d'exploitation ajustée de 179 millions d'euros, contre un résultat d'exploitation positif de 222 millions au premier trimestre 2012.

Son chiffre d'affaires s'est par ailleurs établi à 3,226 milliards d'euros, en hausse de 0,6%, tandis que sa perte nette publiée est ressortie à 353 millions d'euros.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 3,182 milliards d'euros et une perte nette de 239,83 millions d'euros.

Le titre Alcatel-Lucent a clôturé jeudi en hausse de 3,32% à 1,088 euro, donnant une capitalisation boursière de 2,5 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, il affiche un gain de 8,47% après un repli de 16,9% en 2012.

(Reuters, par Blandine Hénault)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

gerardc27
26/04/2013 11h32 - gerardc27

Les années passent et les résultats se ressemblent. Il y a quand même quelque chose d’inquiétant Dans cette constance des pertes, un jour il faudra bien passer à la caisse. Si l’on observe bien la société ; on peut se demander si le modèle économique est encore pertinent ou alors si c’est le cataclysme humain provoqué par une restructuration drastique qui pose problème. De toutes les façons là où se situe le cours de bourse , il n’y a plus grand-chose à redouter.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media