Alerte aux compétences dans le logiciel libre français !

À l’ouverture de l’Open World Forum, l’industrie du logiciel open source déplore les difficultés de recrutement. Responsable ? Le système universitaire qui ne produit que 130 spécialistes par an, alors que le besoin se monte à près de 500 rien qu’en Île de France !

Partager
Alerte aux compétences dans le logiciel libre français !

L’industrie du logiciel open source en France, qui représente 30 000 emplois, selon le cabinet Pierre Audoin Consultants, jouit d’une croissance soutenue de 20 à 25 % par an. Mais il y a un mais : les difficultés de recrutement. Au premier jour de l’Open World Forum, qui se déroule du 3 au 5 octobre 2013, au Beffroi de Montrouge, Guy Mamou-Mani, président du Syntec Numériqu (le syndicat représentant la grande majorité des entreprises du numérique en France) a insisté sur ce problème qui freine aujourd’hui le développement du secteur.

Selon l’étude de cartographie des compétences et formations dans le logiciel open source menée au premier trimestre 2013 par le Syntec Numérique avec l’Opiiec (Observatoire paritaire des Métiers de l’Informatique, de l’Ingénierie, des Études et du Conseil), il y a une forte attente de formation dans les langages de programmation (PHP, SQL, HTML, Java, Javascript...), les environnement de développement (Linux, Tomcat...) et les applications bureautiques. Le marché réclame tout particulièrement trois types de profils : des développeurs de logiciels, des spécialistes de gestion de projet, et des gestionnaires de licence de logiciels libres.

10 000 emplois sur la période 2012-2015

"Toutes les écoles d’ingénieurs ont inclus le logiciel open source dans leur cursus, affirme Jonathan Le Lous, responsable offre de formation chez Alter Way. Mais dans la plupart des cas à des doses homéopathiques." L’étude recense sept formations universitaires de 3 à 5 ans consacrées au développement ou à l’administration de systèmes open source. Seulement voilà : elles ne produisent que 130 diplômés par an !

Or selon l’enquête annuelle de Ploss, le réseau des entreprises du logiciel libre en Île de France, le secteur s’attend à recruter en 2013 près de 1500 spécialistes, dont 32 % des jeunes diplômés, rien que dans la région parisienne. "À l’échelle nationale, il pourrait créer 10 000 emplois sur la période 2012-2015", extrapole Philippe Montargès, PDG-cofondateur d’Alter Way.

Formation après recrutement

L’exemple de cette PME francilienne de 120 personnes, spécialisée dans l’intégration de logiciels libres, témoigne des difficultés de recrutements. "Nous embauchons chaque année 50 personnes, dont environ 30 en création de postes, explique Jonathan Le Lous. Mais malheureusement il y a des postes que nous ne parvenons pas à pourvoir faute de compétences sur le marché. Nous en sommes réduits à refuser des contrats de peur de ne pas avoir assez de personnel pour les honorer."

Pour pallier le problème, Alter Way a créé en 2011 "Libre Academy", un dispose de formation de 4 mois des recrues. Quatre promotions, soit au total 40 personnes, ont bénéficié de ce dispositif. Le problème c’est que la moitié personnes formés ne reste pas chez Alter Way.

Ridha Loukil

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS