Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alibaba entre au capital du constructeur automobile chinois XPeng

Le géant du e-commerce chinois Alibaba entre pour la première fois au capital d’un constructeur automobile : il participe à la levée de fonds du spécialiste du véhicule électrique Xiaopeng Motors, aux côtés du taiwanais Foxconn.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alibaba entre au capital du constructeur automobile chinois XPeng
Alibaba entre au capital du constructeur automobile chinois XPeng © Xpeng

Parmi les nouveaux constructeurs automobiles chinois sortis de l’ombre au CES 2018, Byton a fait sensation… au détriment d’un autre acteur chinois, Xiaopeng Motors (aussi connu sous le diminutif XPeng). Il y a pourtant présenté en première mondiale son SUV électrique G3, une voiture pensée pour les "geeks" (d’où le G de G3) avec caméra à 360° sur le toit (pour capturer ses souvenirs de conduite) et tablette géante au milieu du tableau de bord, à la Tesla. Il s’agit selon son constructeur du véhicule autonome chinois le plus avancé à ce jour (avec 25 radars et caméras embarqués), mais il est surtout prêt à être produit à court terme. Sa commercialisation est prévue au printemps en Chine.

 

350 millions de dollars de fonds

Pour prouver son sérieux, Xiaopeng vient d’annoncer une importante levée de fonds de près de 350 millions de dollars. Parmi les investisseurs figurent le fabricant de produits électroniques taïwanais Foxconn et le géant chinois du e-commerce Alibaba. Xiaopeng a été fondé en 2014 à Guangzhou par He Xiaopeng, dont la précédente start-up, UCWeb, avait été rachetée par un certain... Alibaba.

 

Alibaba, Baidu et tencent dans la course au véhicule autonome

C’est la première fois que le concurrent asiatique d’Amazon finance une société du secteur. Les autres géants chinois Baidu et Tencent sont un peu plus en avance : fin 2017, le premier avait investi dans NW Motors (tout en développant ses propres logiciels de conduite autonome) et le deuxième dans NiO, tous deux rivaux de Tesla. Pour tous, il s’agit de ne pas manquer le virage du véhicule autonome, future plate-forme de divertissement et de commerce lorsque les conducteurs devenus passagers seront libérés de la supervision du véhicule.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale