Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Alibaba et Auchan nouent un partenariat stratégique en Chine

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Alibaba et Auchan deviennent les deux actionnaires majoritaires de Sun Art Retail Group, qui opère 490 magasins alimentaires en Chine. La nouvelle alliance vise à combiner les expertises physique et digitale des deux entités pour proposer une meilleure expérience shopping aux clients. 

Alibaba et Auchan nouent un partenariat stratégique en Chine
Alibaba et Auchan nouent un partenariat stratégique en Chine © Ian Fogg - Flickr - CC

Amazon n'est pas le seul géant du e-commerce à convoiter le monde du brick and mortar (les magasins physiques en bon français). Le mastodonte chinois Alibaba vient d'annoncer un investissement de 2,44 milliards d'euros pour faire l'acquisition de 36,16% de Sun Art Retail Group, qui opère 490 magasins alimentaires en Chine (dont 446 hypermarchés) et emploie 140 000 personnes.

 

Objectif de cette prise de participation : faire bénéficier les enseignes du groupe Sun Art du large écosystème d'Alibaba articulé tout au long de la chaîne de valeur, du commerce en ligne au paiement, en passant par les médias sociaux, le divertissement et la vidéo. L'Amazon chinois détient en effet les places de marché Tmall.com et Tmall Global, mais aussi Taobao, l'équivalent d'eBay, l'application de paiement Alipay ou encore la plate-forme de vidéos Youku.

 

Alibaba, déjà un pied dans le commerce physique

Si l'opération a un tel retentissement (une des actualités les plus populaires sur Twitter ce matin avec plus de 12 500 tweets) c'est que le premier actionnaire du groupe Sun Art Retail n'est autre que le français Auchan Retail, qui détient 36,18% du capital. Ruentex, l'entreprise taïwanaise qui a vendu ses parts à Alibaba, ne dispose plus que de 4,67% du capital. Les trois parties ont déclaré dans un communiqué de presse commun, vouloir "unir leurs expertises en commerce physique et digital pour explorer de nouvelles opportunités dans le secteur du commerce alimentaire en Chine".

 

Si l'investissement d'Alibaba peut faire écho à celui d'Amazon qui a mis la main sur Whole Foods en juin dernier, les deux opérations ne sont pas toute à fait similaires. Notamment parce qu'il ne s'agit pas de la première incursion d'Alibaba dans l'univers du commerce physique. Depuis 2015, Alibaba a déployé une quinzaine de supérettes hyperconnectées baptisées Hema Fresh. En janvier dernier, l'entreprise fondée par le très fantasque Jack Ma a lancé une OPA sur Intime, un groupe qui gère 17 centres commerciaux et 29 grands magasins en Chine. Le géant chinois du e-commerce a également investi plus de 4 milliards d'euros dans la chaîne de magasins d'électronique de Suning. 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale