Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alibaba investit dans la reconnaissance faciale de SenseTime, la start-up en IA la plus valorisée du moment

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds La jeune entreprise chinoise SenseTime a officialisé, ce lundi 9 avril 2018, avoir bouclé un tour de table de 600 millions de dollars. C'est le géant chinois Alibaba qui mène cette opération. La start-up s'est spécialisée dans les technologies de reconnaissance faciale et d'images et développe une plate-forme de surveillance au service des autorités chinoises. 

Alibaba investit dans la reconnaissance faciale de SenseTime, la start-up en IA la plus valorisée du moment
Alibaba investit dans la reconnaissance faciale de SenseTime, la start-up en IA la plus valorisée du moment © DR

Fondée il y a quatre ans, la start-up chinoise SenseTime est déjà valorisée plus de 3 milliards de dollars (environ 2,44 milliards d'euros) après une nouvelle levée de fonds de 600 millions de dollars (environ 488 millions d'euros), officialisée ce lundi 9 avril 2018. Selon Bloomberg, cette opération ferait de cette pépite en intelligence artificielle la plus valorisée du moment. Ce tour de table a été réalisé par un groupe d'investisseurs, Alibaba en tête. On retrouve également Temasek, un des fonds souverains de Singapour, et le retailer chinois Suning.com.

 

Surveillance de masse

Cofondée par Li Xu, SenseTime s'est spécialisée dans la reconnaissance faciale et d'images à grande échelle. Ces fonds supplémentaires doivent lui permettre de financer des investissements dans de multiples domaines dont la conduite autonome, la réalité augmentée ou encore la santé. Ce tour de table doit également permettre de recruter de nouveaux talents en intelligence artificielle (l'entreprise entend atteindre 2000 collaborateurs d'ici la fin de l'année, contre 1500 actuellement) et développer un projet de surveillance de masse (critiqué par les défenseurs des libertés civiles) baptisé Viper. Objectif de cette plate-forme : traiter en temps réel et en simultané les images de plusieurs milliers de caméras. Dans le cadre de ce projet, SenseTime collaborerait avec les autorités de 400 municipalités à travers le pays.


Outre son investissement financier, Alibaba apparaît ici comme un partenaire clé en termes d'infrastructure. Car si le géant chinois est très connu pour son activité e-commerce, c'est aussi le leader du cloud en Chine. Or, les applications visées par SenseTime sont particulièrement consommatrices de puissance de calculs et exigent d'importantes ressources IT. Alibaba pourrait également être intéressé par l'utilisation de la reconnaissance faciale pour le paiement. Dans un restaurant KFC de la ville de Hangzhou (fief historique du géant chinois du e-commerce), Alibaba teste une fonctionnalité baptisée "Smile to Pay", qui permet de régler un achat à la borne libre-service du restaurant grâce à un selfie. 

 

100 millions d'appareils mobiles équipés

SenseTime serait d'ores et déjà entrée en négociations pour une future augmentation de capital qui la valoriserait 4,5 milliards de dollars (environ 3,6 milliards d'euros) selon des sources proches du dossier. La start-up assure être rentable depuis 2017 et compter plus de 400 entreprises clientes et partenaires, dont Honda, Xiaomi, Qualcomm et Nvidia. Aujourd'hui, son logiciel serait intégré à plus de 100 millions d'appareils mobiles.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale