Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alibaba nomme un ancien de Goldman Sachs à sa tête

Le géant chinois du e-commerce propulse un ancien haut responsable de la banque américaine d'investissement Goldman Sachs, à la présidence de son groupe. Il sera en charge de la supervision du développement à l'international d’Alibaba Group.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alibaba nomme un ancien de Goldman Sachs à sa tête
Alibaba nomme un ancien de Goldman Sachs à sa tête © Sylvain Arnulf - L'Usine Digitale

Le géant chinois de vente en ligne Alibaba annonce la nomination de J. Michael Evans, un ancien cadre dirigeant de Goldman Sachs et, accessoirement médaillé olympique lors des JO de Los Angeles, en tant que Président chargé du développement à l’international d’Alibaba Group.

 

J. Michael Evans avait intégré le conseil d'administration d'Alibaba comme membre indépendant en 2014, après l’introduction en Bourse de la société à Wall Street. Le groupe chinois précise, dans son communiqué publié ce mardi 4 août, que M. Evans conservera son poste au sein du conseil d’administration.

 

Une mission bien définie

 

La nomination de cet homme d’affaires canadien ne doit rien au hasard. Bien au contraire, elle souligne la volonté d’Alibaba, qui mise sur une croissance hors-Chine, de se développer à l’international. Le groupe table en effet sur 2 milliards de consommateurs à travers le monde dans les dix prochaines années.

 

Dépendant directement du directeur général du groupe Daniel Zhang, "M. Evans sera chargé de conduire et de mettre à exécution la stratégie de croissance internationale d'Alibaba pour accroître ses activités hors de Chine", explique le groupe chinois qui précise que sa priorité sera "d'établir des partenariats étroits avec des marques et des distributeurs clefs en Europe, en Asie et en Amérique pour les aider à avoir des connexions rapides et efficaces avec l'important marché chinois".

 

A bientôt 58 ans, J. Michael Evans aura passé 30 ans de sa carrière dans le monde des finances, dont 20 ans à Goldman Sachs jusqu’en 2014, où il était arrivé au poste de vice-président.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.