Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alibaba se donne 4 ans pour détrôner Amazon dans le cloud computing

Le géant chinois de l’e-commerce Alibaba se lance à l’assaut du cloud mondial. Il investit 1 milliard de dollars dans l'extension de ses services à l'international. Son ambition ? Détrôner Amazon, qui domine aujourd’hui le marché. Il se donne quatre ans. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alibaba se donne 4 ans pour détrôner Amazon dans le cloud computing
Alibaba se donne 4 ans pour détrôner Amazon dans le cloud computing © Ian Fogg - Flickr - CC

Amazon n’a qu’à bien se tenir. Il est dans la ligne de mire d’un concurrent à l’appétit d’ogre : Alibaba. Le géant chinois de l’internet ne se contente plus de le concurrencer dans l’e-commerce. Il le défie aussi dans le cloud computing. Aliyun, son bras armé dans l’informatique à la demande, se lance à l’assaut de la forteresse d’Amazon Web Services (AWS). Son président Simon Hu ne cache pas ses ambitions. "Notre objectif est de détrôner Amazon dans quatre ans, tant en nombre de clients qu’en technologie ou en taille mondiale", déclarait-il en juillet dernier à nos confrères de l'Agence Reuters.

 

N°1 en Chine avec 20% du marché

Fondé en 1999, Alibaba s'est lancé dans le cloud computing en 2009, soit trois ans après Amazon. Pendant six ans, il s'est cantonné à la Chine où il dispose actuellement de cinq datacenters, dont un à Hong Kong. Il revendique aujourd’hui 1,4 million de clients (contre 1 million pour AWS) et la place de numéro un sur son marché local avec 20% de part de marché. L’heure est venue maintenant de s’attaquer à l’international et de se frotter à des géants américains comme Amazon, Microsoft, IBM ou Google.

 

Ce n’est pas un hasard s’il a choisi les Etats-Unis comme cible prioritaire de son offensive internationale. Le pays de l’Oncle Sam constitue le marché le plus important et le plus mûr pour le cloud computing. Les Big Four, que sont AWS, Microsoft, IBM et Google, y règnent en maîtres. C’est là-bas que se jouent la course à l’échelle et la bataille mondiale du cloud.

 

Bientôt 2 datacenters aux Etats-Unis

C’est pourquoi Alibaba a inauguré, en mars 2015, son premier datacenter en dehors de la Chine, outre-Atlantique, dans la Silicon Valley. Et il se prépare à en ouvrir un deuxième aux Etats-Unis dans le cadre d’un plan d’investissement de 1 milliard de dollars qui vise l’extension de son infrastructure également en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. Un effort comparable à l’investissement de 1,2 milliard de dollars consenti par IBM pour la construction de 15 nouveaux datacenters dans le monde.

 

Amazon doit-il prendre au sérieux la menace d’Alibaba ? Pas à court terme, estiment les experts. Selon Synergy Research, AWS domine largement le marché avec une part de 29%, devant Microsoft (12%), IBM (7%) et Google (6%). Aliyun reste loin, très loin, derrière, avec moins de 1,5%. Son offre, réduite à des services basiques, ne soutient pas encore la comparaison avec celles de ses concurrents américains. D’ailleurs, il a choisi de s’adresser en priorité aux entreprises chinoises installées à l’international. Une étape pour comprendre les besoins du marché local et faire murir son offre avant de s’attaquer aux clients américains, aujourd’hui chasse gardée des AWS, Microsoft, IBM et autre Google.

 

Concurrence totale

Mais si Alibaba entre sur les terres d’Amazon, il doit faire face à la concurrence de son compétiteur américain sur son marché local. AWS est en train d’étendre sa toile en Chine avec un site de datacenters à Pékin ouvert fin 2013. Désormais, la bataille entre les deux géants est totale. C'est vrai dans l'e-commerce, ça l'est aussi dans le cloud computing.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale