Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Alibaba va investir 15 milliards de dollars dans les technologies de rupture

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Alibaba, l'Amazon chinois, va investir 15 milliards de dollars dans sa R&D au cours des trois prochaines années à travers un nouveau programme baptisé Alibaba Damo Academy. 

Alibaba va investir 15 milliards de dollars dans les technologies de rupture
Alibaba va investir 15 milliards de dollars dans les technologies de rupture © Ian Fogg - Flickr - CC

Maîtriser les technologies de rupture pour garder une longueur d'avance sur ses concurrents. C'est le pari d'Alibaba. Le géant chinois du e-commerce a annoncé qu'il allait investir 15 milliards de dollars (environ 12,7 milliards d'euros) au cours des trois prochaines années dans sa R&D à travers une nouvelle initiative baptisée Alibaba Damo (pour Discovery, adventure, momentum and outlook) Academy.

 

Le programme sera piloté par Jeff Zhang, l'actuel directeur technique du groupe asiatique. Le dispositif, qui cherche à recruter une centaine de chercheurs, doit permettre à Alibaba d'atteindre un objectif pharaonique : servir 2 milliards de clients et créer 100 millions d'emplois à l'horizon 2036.

 

Ouverture de sept laboratoires

Le programme débutera avec l'ouverture de laboratoires dans huit villes à travers le monde : Pékin et Hangzhou en Chine, San Mateo et Bellevue aux Etats-Unis, Moscou en Russie, Tel Aviv en Israël et Singapour. Les chercheurs d'Alibaba travailleront par ailleurs en étroite collaboration avec de grandes universités. Un moyen de profiter des compétences de nombreux talents, sans avoir besoin de les convaincre de venir s'installer en Chine dans le cadre de recrutements, explique le site Techcrunch.

 

Alibaba compte privilégier les domaines de recherche convoités par tous les géants du numérique : machine learning, vision par ordinateur, traitement du langage naturel, cybersécurité, mais aussi data intelligence, Internet des objets, fintech, ordinateur quantique et interactions homme-machine. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale