AliExpress ouvre son premier magasin européen à Madrid

Inauguré ce dimanche 25 août à Madrid, la première boutique physique d’AliExpress en Europe incarne la volonté d’Alibaba d’investir le Vieux Continent en mettant en application le concept de New Retail qui a fait son succès.

Partager
AliExpress ouvre son premier magasin européen à Madrid

AliExpress a réussi son entrée dans le retail physique européen. C’est ce que laisse penser en tout cas les quelque 3000 Madrilènes pressés d'entrer dans la première boutique physique d’AliExpress en Europe, qui s'est ouverte au public dimanche 25 août au centre commercial Xanadú. "Madrid devient la porte d'entrée d'AliExpress en Europe", a précisé Rubén Bautista, directeur d’AliExpress Espagne, aux médias présents, dont El Mundo. Si l’Espagne est le 3e marché hors Chine après les Etats-Unis et la Russie, Alibaba a précisé viser aussi d'autres pays européens.

Un espace dédié aux produits les plus vendus

Sur 760 mètres carrés, la filiale d’Alibaba dédiée à la vente en ligne aux particuliers propose 1000 références de 60 marques nationales et internationales, dont beaucoup de beaucoup de produits high tech. Des marques nationales (Cecotec) et internationales (Huawei, Xiaomi, Samsung) sont exposées dans 5 espaces distincts, dont l'un est consacré aux produits les plus vendus sur la plateforme, un qui n'est pas sans rappeler celui du 4-Star d’Amazon.

AliExpress Plaza renferme donc une offre assez classique en somme, alors que Madrid est déjà assez bien fournie sur le secteur avec un Apple Store et un espace premium dédié à la marque Samsung au sein du magasin El Corte Inglés Callao. Dernièrement, la ville a accueilli le plus grand flagship hors de Chine de Huawei. L’assortiment est néanmoins assez loin de ce qui a fait le succès d’AliExpress, à savoir des produits à bas prix.

Le New Retail, fer de lance du géant chinois

Ce n’est donc pas sur l’assortiment que le site espère conquérir les habitants et visiteurs de la capitale. Alibaba veut y éprouver son concept de New Retail, qui combine commerce online et commerce offline et que l’on peut observer en Chine au travers de trois enseignes qui se déploient tout azimut : Tmall Supermarket, Tao Cafe et Hema Fresh. Point commun de ces trois marques : des concepts de magasins ultra-connectés et multipliant les services, qui permettent à Alibaba de s’installer durablement dans le quotidien de la population chinoise.

L’enjeu est de taille pour le géant chinois qui multiplie ces derniers temps les annonces laissant peu de doutes sur sa stratégie en Europe. En juin, Alibaba lançait une version en anglais de Tmall Global afin d’attirer les vendeurs internationaux. Mais la preuve de l’incursion de la société de Jack Ma en Europe reste l’implantation d’un centre logistique de 220 000 mètres carrés en Belgique, opérationnel en 2021.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS