Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alipay (Ant Group) prépare une IPO record à Shanghai et Hong Kong

Vu ailleurs La plateforme de paiement opérée par d’Ant Group, maison-mère d’Alibaba, pourrait selon Bloomberg dépasser les 200 milliards de dollars de valorisation par cette introduction en bourse 100% chinoise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alipay (Ant Group) prépare une IPO record à Shanghai et Hong Kong
Alipay (Ant Group) prépare une IPO record à Shanghai et Hong Kong © a156

Selon Bloomberg, Alipay, la filiale dédiée aux paiements d’Ant Group (ex Ant Financial), la maison-mère d’Alibaba, a déposé les documents nécessaires à une introduction en Bourse. Le média américain, qui cite des sources proches du dossier, précise que le groupe a choisi une double cotation, à Shanghai et à Hong Kong, infligeant par la même occasion une fin de non-recevoir à Wall Street sur fond de conflit entre les gouvernements de Washington et de Pékin.

L’opération, qui devrait lui permettre d’atteindre "largement" les 200 milliards de dollars de valorisation, est un bon signe pour l’indice de Shanghai, le Shanghai Star, lancé il y a un an pour rivaliser avec le Nasdaq américain. Le calendrier exact de cette IPO, qui pourrait constituer le record de l’année, n’est pas précisé. Toujours d'après Bloomberg, la société de Hangzhou, qui revendique plus de 55% des transactions en Chine, a enregistré sur le dernier trimestre 2 milliards de dollars de bénéfices.

Un contexte mondial conflictuel
Tout comme un autre grand géant chinois, JD.com, Alipay suit donc les recommandations du pays, en conflit ouvert avec Donald Trump depuis plus d'un an, et qui incite ses entreprises technologiques à s’affranchir de l’économie américaine. En juin dernier, JD.com avait annoncé avoir bouclé une levée de 3,4 milliards d'euros. A noter qu’Alipay a repoussé à deux reprises cette IPO.

Cette nouvelle cotation prend également une dimension mondiale puisque la maison-mère Alibaba, cotée au Nasdaq depuis 2014 comme JD.com et forcément très liée à Alipay, souhaite aussi prendre des parts de marché au leader américain Amazon, notamment en Europe, continent pour lequel le groupe chinois ne cache pas son intérêt.

Comme Alibaba qui séduit de plus en plus de marques occidentales et qui va ouvrir un premier site logistique en Belgique en 2021, ou encore AliExpress qui a ouvert l'an passé un magasin à Madrid, Alipay s'est lancée dans une "opération séduction" auprès des professionnels européens, avec pour objectif de d’accompagner 10 millions de petites et moyennes entreprises au cours des cinq prochaines années. La société chinoise s'est progressivement diversifiée vers le tourisme, les services bancaires ou encore le commerce alimentaire.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media