Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Alliance entre Roche Diagnostics France et la start-up Deigma pour numériser les prélèvements biologiques

Roche et la jeune pousse normande Deigma ont lancé une nouvelle application mobile pour permettre aux infirmières de transmettre automatiquement certaines informations de leurs patients aux laboratoires d'analyses lors de prélèvements à domicile. L'objectif est d'alléger leur charge administrative ainsi que celle des secrétariats de laboratoires et de garantir une meilleure traçabilité des prélèvements. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Alliance entre Roche Diagnostics France et la start-up Deigma pour numériser les prélèvements biologiques
Alliance entre Roche Diagnostics France et la start-up Deigma pour numériser les prélèvements biologiques © Deigma

Roche Diagnostics France, filiale du groupe Roche spécialisé dans le diagnostic biologique, annonce ce 21 juin avoir noué un partenariat avec la start-up Deigma, située dans la pépinière Plug N' Work en Normandie. Ensemble, ils ont développé un logiciel, associé à une application mobile, qui permet aux infirmières en soins généraux (IDE) de numériser les résultats des prélèvements biologiques. 
 

Numériser les informations

La problématique est la suivante : les laboratoires de biologie médicale doivent attendre d'avoir reçu les prélèvements faits depuis le domicile des patients pour les enregistrer dans leur système d'information, ce qui peut provoquer des pics d'activité. Avec ce nouveau système, les IDE numérisent les informations relatives au prélèvement – telles que la date, l'identité du préleveur, l'identité du patient, la liste des examens... – puis elles sont transmises automatiquement aux laboratoires et au middleware (logiciel qui agit comme une passerelle entre les autres applications) de Roche. 

Dans les détails, l'IDE scanne un QR code sur le sachet ou la boîte du prélèvement avec l'application mobile pour horodater le prélèvement et s'identifier comme préleveur. Elle associe l'identité du patient au dossier en scannant un second QR code. Elle peut compléter le dossier avec différents éléments, comme la photo de l'ordonnance, la mutuelle, le code-barre du tube, les informations cliniques du prélèvement... La start-up Deigma a développé une technologie capable de reconnaître automatiquement les examens réalisés depuis la photo de l'ordonnance. L'ensemble de ces données sont ensuite automatiquement intégrées dans le système de gestion du laboratoire. 
 

Une meilleure traçabilité pour réduire les erreurs

Cette solution permet d'alléger la tâche des IDE qui n'ont plus à enregistrer à la main les informations de ses patients mais également celle des secrétariats des laboratoires. Elle vise aussi à réduire le délai pré-analytique et le risque d'erreur humaine. Ce qui permet de garantir la fiabilité des données transmises et une meilleure traçabilité des prélèvements.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.