Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Alphabet investit 1 milliard de dollars dans Lyft... pour concurrencer Uber ?

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Tenter de devenir une plate-forme de véhicule autonome réussit décidément à Lyft. Après des partenariats en pagaille avec les constructeurs automobile américains, c'est Alphabet qui se décide à investit dans la start-up de VTC. La maison-mère de Google (et de Waymo) a mené un tour de table d'un milliard de dollars pour financer le concurrent d'Uber.

Alphabet investit 1 milliard de dollars dans Lyft... pour concurrencer Uber ?
De gauche à droite : les fondateurs de Lyft, John Zimmer et Logan Green, accompagnés de David Lawee. © Lyft

Les rumeurs disaient vrai. L'entreprise de VTC Lyft a annoncé le 19 octobre que CapitalG, le fonds d'investissement d'Alphabet (maison-mère de Google), est à la tête d'une levée de fonds d'un milliard de dollars lui étant destinée. Cela porte sa valorisation boursière à 11 milliards de dollars. David Lawee, un partenaire au sein de CapitalG, rejoint par ailleurs le conseil d'administration de Lyft.

 

La stratégie de Lyft dans le véhicule autonome porte ses fruits

Cet investissement représente une nouvelle victoire pour Lyft alors que son principal concurrent, Uber, enchaîne les déconvenues. La partie n'était pourtant pas gagnée d'avance (et ne l'est toujours pas). Mais la stratégie de Lyft en matière de véhicule autonome se montre clairement alléchante pour les investisseurs. La start-up a déjà conclu des partenariats avec Ford, GM, Jaguar Land Rover et... Waymo, la division véhicule autonome d'Alphabet. Vu sous cet angle, et considérant le procès qui oppose Waymo et Uber sur une question de vol de propriété intellectuelle, investir dans Lyft tombe sous le sens pour Alphabet. Ca n'avait pourtant pas été son premier choix : en 2013, c'est dans Uber que Google avait préféré investir.

 

Une alternative crédible à Uber

En attendant que la voiture autonome porte ses fruits, le business du VTC bat fort pour Lyft. Petit à petit, elle rattrape le retard, pourtant considérable, qu'elle avait accumulé sur Uber. L'entreprise annonce avoir accompli plus de 500 millions de courses, et déclare que son service est désormais disponible auprès de 95% de la population des Etats-Unis, contre seulement 54% en début d'année. Si elle reste beaucoup moins présente à l'international, la start-up semble en passe de se hisser au rang de vrai concurrent à Uber, plutôt que de lointain numéro 2.

 

A moins qu'Uber n'accélère de nouveau à son tour pour reprendre de l'avance ? Le géant des VTC est en discussion avancées avec Softbank pour une nouvelle levée de fonds de plusieurs milliards de dollars. Le deal pourrait être annoncé dans quelques jours, selon plusieurs médias américains.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale