Altice condamné à une amende de 75 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence

Le groupe de Patrick Drahi, maison mère de SFR, écope d'une amende pour ne pas avoir respecté ses engagements de déploiement de la fibre optique, consécutifs au rachat de SFR par Numericable en 2014.

Partager
Altice condamné à une amende de 75 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence

Le groupe Altice, maison mère de l'opérateur SFR, a été condamné par l'Autorité de la concurrence le 29 septembre à 75 millions d'euros d'amende pour non-respect de ses obligations dans le cadre du déploiement de la fibre. Le groupe n'a pas les injonctions prononcées en 2017 par l'Autorité, dans les délais impartis.

Non-respect des engagements pris lors du rachat de SFR

L'affaire remonte à 2014, au moment du rachat de SFR par Numericable (devenu Altice). Cette prise de contrôle avait été autorisée sous réserve d'engagements, notamment le respect d'un accord de co-investissement entre SFR et son concurrent Bouygues Telecom portant sur le déploiement de la fibre en zone très dense.

L'Autorité ayant constaté en 2017 que ces engagements n'avaient pas été tenus (SFR n'avait plus d'intérêt à déployer la fibre dans les zones couvertes par le câble), elle avait décidé d'une première amende de 40 millions d'euros à l'encontre d'Altice, assortie de plusieurs injonctions, dont certaines sous astreintes. L'Autorité déclare aujourd'hui que ces injonctions n'ont pas été "correctement exécutées", et gonfle le montant de l'amende de la liquidation de ces astreintes.

injonctions levées

Les 75 millions d'euros correspondent à ce qui a été négocié entre Altice et l'Autorité de la concurrence à l'issue d'une procédure de transaction, ouverte dans la mesure où l'opérateur ne contestait pas les faits.

En plus des injonctions relatives au déploiement, d'autres faisaient référence à la maintenance du réseau. Ces dernières n'ont pas non plus été respectées.

L'Autorité précise dans sa décision que les injonctions sous astreinte sont désormais levées, Altice s'étant "rapprochée, sur la période récente, de l'objectif qui lui était fixé".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS