Amalia.io lève 4 millions d’euros pour gérer la rémunération variable en entreprise

La start-up française Amalia.io a annoncé le 19 février une levée de fonds de quatre millions d’euros menée auprès du fonds d’investissement britannique InReach Venture. L’entreprise souhaite continuer à s’étendre et recruter une vingtaine de personnes en 2023 grâce à cet apport.

Partager
Amalia.io lève 4 millions d’euros pour gérer la rémunération variable en entreprise
L’entreprise fournit aux commerciaux un logiciel Saas leur permettant d’estimer la rémunération variable au jour le jour, évitant les erreurs de paie ou de comptabilité.

Amalia.io poursuit sa croissance. La start-up a annoncé le 19 février une levée de fonds d’un montant de quatre millions d’euros auprès d’un fonds d’investissement britannique, InReach Venture, avec l’appui de plusieurs business angels et de id4 Ventures et Super Capital VC. L’entreprise fournit aux commerciaux un logiciel SaaS leur permettant d’estimer leur rémunération variable au jour le jour, évitant les erreurs de paie ou de comptabilité.

Les équipes financières peuvent ainsi "mieux valider les montants et provisionner la performance commerciale à venir", vante la start-up dans son communiqué. "Aujourd’hui, Amalia.io permet de modéliser tous les plans possibles, avec leurs spécificités et complexités, et de les retranscrire fidèlement aux équipes commerciales afin qu’elles puissent suivre leurs commissions au fur et à mesure", assure Maxime Grandjean, cofondateur et CEO de Amalia.

Un objectif de plus de 500 millions d’euros de commissions certifiées

Amalia.io explique vouloir poursuivre son développement en Europe du Nord et au Royaume-Uni ; recruter "une dizaine de nouveaux talents à court terme et une vingtaine d’ici fin 2023" dans tous les domaines, du marketing aux ventes en passant par la tech ou le service produit ; améliorer encore ses performances de vente et atteindre un objectif "de plus de 500 millions d’euros de commissions certifiées d’ici fin 2023". "Amalia permettra aux entreprises d'aligner leurs structures de rémunération et d'inciter leurs équipes à développer leur plein potentiel", a déclaré Amanda Jones Floyd, investisseur chez InReach Ventures, pour justifier le financement de la start-up.

Basée à Lille et à Paris, la startup, qui fête cette année ses trois ans d’existence, compte une trentaine de clients parmi lesquels Swile, Rakuten, Mirakl, Qonto, OpenClassrooms, iBanFirst, TheFork, Getronics, Sud Ouest, ou encore Yousign. Amalia.io a déjà certifié plusieurs centaines de millions d’euros de commissions sur sa plateforme, vante la société.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS