Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon annonce l'arrêt de Crucible, son premier jeu vidéo à gros budget

Premier jeu vidéo à gros budget d'Amazon, Crucible s’arrêtera début novembre faute de joueurs. Un revers qui ne remet pas en cause les ambitions du géant de l’e-commerce sur le cloud gaming.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon annonce l'arrêt de Crucible, son premier jeu vidéo à gros budget
Amazon annonce l'arrêt de Crucible, son premier jeu vidéo à gros budget © Amazon Games Studio

Un premier échec. Amazon a annoncé vendredi 9 octobre l’arrêt du développement de Crucible, son jeu premier jeu vidéo à gros budget. Accessible en free-to-play et uniquement disponible sur Steam dans un premier temps, puis lancé en bêta fermée en juillet, il n’aurait rassemblé que peu de joueurs. L’une des conditions pour transformer Crucide en succès résidait dans sa capacité à générer du buzz en attirant des streamers, d’abord sur Twitch, propriété d'Amazon, et dans une moindre mesure Mixer, Facebook Gaming et YouTube Gaming.

"Nous ne parvenons plus à imaginer un futur sain et viable pour Crucible désormais. Aussi, nous allons rediriger notre équipe sur New World et nos projets Amazon Games à venir", explique Amazon dans un billet de blog. Il s’engage à rembourser intégralement tous les joueurs et indique que les serveurs personnalisés seront fermés le 9 novembre prochain après un playtest qui fera office de dernier événement, et sera dédié à la communauté.

Un marché estimé à 160 milliards de dollars en 2020
La sortie d'un premier jeu d’aventure multi-joueurs avait été annoncé au début du mois de mai. Il avait été développé par le studio Relentless, créé par Amazon sur un site de son siège de Seattle. Un second jeu, basé dans un univers fantastique et intitulé New World, a été lancé en juin. Le géant américain place également beaucoup d’espoir dans son moteur de jeu Lumberyard, qui vise à améliorer l’expérience des joueurs en matière de cloud gaming.

Ces initiatives s’inscrivent dans un projet plus large dont la pierre angulaire est la plateforme de cloud gaming Luna, officialisée en septembre. A l’instar de Google et Microsoft qui ont lancé ou testent leurs services de cloud gaming, Amazon veut peser sur le marché des jeux vidéo, qui devrait générer jusqu’à 160 milliards de dollars de revenus en 2020.

S'il bénéficie de son leadership dans le secteur du cloud d'infrastructure, il aura cependant du mal à s'imposer face à Microsoft, qui dispose non seulement d'Azure mais aussi et surtout de sa division Xbox. En effet, l'une des raisons avancées pour l'échec de Crucile est la gestion du projet par des cadres sans expérience dans le secteur vidéoludique, qui est pourtant très spécifique et notoirement complexe.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media