Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon annonce le lancement officiel d’Amazon Fresh, son supermarché-entrepôt connecté

Situé à Woodland Hills, près de Los Angeles, Amazon Fresh préfigure un nouveau type de supermarché qui pourrait, enfin, faire entrer le géant de Seattle dans la cour des grands distributeurs alimentaires.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon annonce le lancement officiel d’Amazon Fresh, son supermarché-entrepôt connecté
Amazon annonce le lancement officiel d’Amazon Fresh, son supermarché-entrepôt connecté © Amazon

Conformément au calendrier prévu, Amazon a annoncé l’inauguration, jeudi 27 août, de son nouveau concept de supermarché-entrepôt à Woodland Hills, près de Los Angeles, en Californie. Ce nouveau point de vente, baptisé Amazon Fresh, va être progressivement accessible aux clients sur invitation, comme le précise un article de blog de James Helbling, vice-président en charge d'Amazon Fresh.

Premiers essais pour le chariot connecté Dash Cart
Présenté comme un supermarché traditionnel, ce nouveau concept est éminemment technologique et intègre de nombreuses innovations conçues par l’entreprise de Seattle. Alexa est disponible via les enceintes Echo Show, qui sont mises à disposition des clients qui recherchent des références dans le point de vente.

Amazon Fresh accueillera par ailleurs le tout nouveau Dash Cart, dévoilé en juillet dernier. Ce chariot, d’une petite capacité, est doté de caméras et de capteurs qui suivent automatiquement les courses réalisées par un client via une technologie de vision par ordinateur. L’utilisateur s’identifie en scannant un QR-code à l’entrée via l’application dédiée, choisit ses produits et les place dans le chariot. En sortant, il est automatiquement facturé pour ses achats, sans passer par la caisse, via un couloir dédié. La facture est disponible quasi instantanément sur l'application mobile.

A noter que Dash Cart dispose d’une balance intégrée pour peser les produits vendus au poids, comme les fruits et les légumes. Chaque référence est dotée d’un code à quatre chiffres que le client doit saisir sur un écran "intelligent", avant que celui-ci ne calcule le prix en fonction de la quantité pesée. Le chariot est également équipé d'un scanner de coupons qui permet de déduire les offres promotionnelles.

Comme le révélait Bloomberg, qui avait pu visiter le magasin il y a quelques mois, l’offre est celle d’un supermarché classique : des produits frais et des plats préparés sur place, ainsi que des produits d’hygiène. Côté marques, l’assortiment est constitué de références Whole Foods 365, de produits Amazon Fresh for food et Cursive pour les vins, ainsi que des marques nationales (Coca-Cola, Kraft Mac and Cheese) et locales (Rockenwagner Bakery et Groundworks Coffee).

670 m² d'entrepôts automatisés
La particularité de ce concept est de disposer d’un espace de "micro fulfillment" (un lieu réduit dédié au traitement automatisé des commandes) qui fonctionnerait de 6 heures à 2 heures du matin afin de fournir un service de livraison express. Couvrant une surface d’environ 670 m², soit environ 20% de la surface totale du magasin, cet espace serait dédié aux boissons alcoolisées et aux produits emballés et frais et permettrait au commerçant de proposer la livraison à domicile express. C’est en tout cas les conclusions tirées à partir des plans consultés par certains experts il y a un peu moins d’un an.

Amazon Fresh proposera la livraison et le retrait en magasin gratuitement le jour-même pour les abonnés Prime, qui se verront offrir des réductions. Enfin, un comptoir permet aux clients Amazon de récupérer une commande et d’effectuer un retour, Amazon s’occupant d’emballer le produit retourné. Un service qui permet d'augmenter le trafic en magasin, et un véritable enjeu à l'heure du Covid-19, Amazon assurant garantir la sécurité des clients et des collaborateurs.

La Californie et l'Illinois nouveaux terrains de jeu de la société de Seattle
Amazon explique que l’ouverture au grand public est prévue dans quelques semaines. La société, qui avait dévoilé son nouveau concept en novembre, a par ailleurs précisé que cinq à sept autres sites sont en cours de constructions dans les régions de Los Angeles et de Chicago.

L’enjeu est de taille pour Amazon. Face aux mastodontes Walmart, Kroger et Target, le géant mondial de l’e-commerce n’a pour le moment pas réussi à percer dans l’alimentaire, en ligne comme en magasin, et ce malgré le rachat de l’enseigne premium Whole Foods, spécialiste des produits bio.

Ce supermarché hybride pourrait changer la donne. Disposer d’un réseau de magasins physiques permet par ailleurs à Amazon de les transformer, en cas de nouvelles restrictions liées au covid-19, de disposer de "dark store" afin de rationaliser au maximum les livraisons à domicile. Quant à son concept de magasin autonome Amazon Go, au nombre d'une petite trentaine, il espère bien poursuivre son déploiement, ainsi que la commercialisation de la technologie Just Walk Out, qui a débuté auprès de partenaires tiers.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media