Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon, Apple et Google veulent développer un standard commun pour la maison connectée

Google, Amazon, Apple mais aussi Legrand, Somfy, Schneider Electric et bien d'autres annoncent former une alliance. Leur but ? Développer un nouveau standard de communication favorisant l'interopérabilité des objets connectés, des applications et des services cloud. Un tel standard pourrait favoriser l'émergence de la maison connectée qui manque aujourd'hui cruellement de flexibilité pour les consommateurs.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon, Apple et Google veulent développer un standard commun pour la maison connectée
L'Echo Input permettant d'amener Alexa dans n'importe quelle enceinte. © Amazon

Apple, Amazon et Google ont annoncé mercredi 18 décembre 2019 former un groupe de travail afin de développer un nouveau standard de communication ouvert pour les objets connectés. Baptisé "Project Connected Home over IP", ce groupe de travail souhaite s'appuyer sur le protocole internet afin de développer ce nouveau standard qui vient s'ajouter à ceux actuellement utilisés par les industriels. Le but : faire communiquer tous les objets connectés d'une même maison entre eux, peu importe leur marque.

 

Au-delà des trois géants que sont Apple, Amazon et Google, Zigbee s'est aussi associée à ce projet. Cette alliance, formée autour de l'un des principaux protocoles de communication utilisé dans le domaine de la maison connectée, réunit des sociétés comme IKEA, Legrand, Somfy, Schneider Electric, NXP Semiconductors, Resideo, Samsung SmartThings, Signify (anciennement Philips Lighting), Silicon Labs et Wulian.

 

Favoriser l'utilisation des assistants vocaux

 Actuellement, un consommateur souhaitant connecter l'ensemble de sa maison doit se tourner vers des marques bien précises puisque tous les objets ne peuvent pas communiquer entre eux. Le groupe de travail souhaite développer un nouveau standard de communication qui soit ouvert, robuste et sécurisé. Gratuit, il viendrait se superposer à ceux utilisés par les différents industriels. Cela favoriserait grandement l'interopérabilité pour les consommateurs : ils pourraient connecter entre eux les objets de marques différentes compatibles avec ce protocole ainsi que les applications et les services cloud.

 

Amazon, Google et Apple y trouveraient rapidement leur compte. Ces derniers commercialisent des assistants vocaux (Alexa, Google Assistant et Siri), pouvant être utilisés pour commander les objets connectés… à condition d'être compatibles. Le but du Project Connected Home over IP est bien de développer un standard de communication qui soit utilisé par un maximum d'industriels pour leurs objets connectés, ce qui les rendrait compatibles avec ces assistants vocaux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media