Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon aurait planché sur un compte bancaire… avant de le mettre en suspens

Vu ailleurs A l’instar de Google, Amazon aurait envisagé au début de l’année une offre de compte bancaire. La firme de Seattle aurait renoncé, selon le média américain The Information, dans un contexte politique et législatif défavorable à l’intérêt des Gafa pour les services financiers.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon aurait planché sur un compte bancaire… avant de le mettre en suspens
Amazon aurait planché sur un compte bancaire… avant de le mettre en suspens © Juliette Raynal

Alors que les rumeurs vont bon train sur Google qui s'apprête à lancer une offre de compte bancaire, The Information révèle qu’Amazon a lui aussi beaucoup réfléchi au sujet. Le commerçant américain aurait envisagé au début de l’année lancer son propre service financier à destination des particuliers. Amazon aurait néanmoins discrètement et rapidement abandonné le projet.

 

Selon le média américain, l’offre aurait été conçue en partenariat avec deux banques, dont JPMorgan Chase. The Information, qui cite deux personnes proches du dossier dont un collaborateur de la banque américaine, explique ce coup d’arrêt par les craintes d’Amazon de devoir se soumettre à la réglementation bancaire. Amazon n’a pas commenté l’information.

 

Les initiatives des Gafa dans la finance très surveillés

Dès mars 2018, le Wall Street Journal avait révélé des discussions entre Amazon et JPMorgan, ainsi qu’avec d’autres acteurs du secteur bancaire. La firme de Seattle planchait déjà sur un compte bancaire à destination de ses utilisateurs, semblable à un compte courant, dont les aspects réglementaires seraient gérés par des banques partenaires. Rien cependant n’indique l’arrêt total des plans d’Amazon.

 

Dans un contexte politique et législatif défavorable à l’intérêt des Gafa pour les services financiers, la société américaine pourrait simplement décider de prendre son temps. Sous le coup de plusieurs enquêtes, notamment par des autorités veillant au respect des règles concurrentielles, Amazon aurait pu choisir de mettre en suspens ce type de projet.

 

L’entreprise de Jeff Bezos regarde aussi sans doute avec beaucoup d’intérêt la monnaie numérique Libra de Facebook. Si le réseau social mise pour sa part sur la cryptomonnaie, les levées de bouclier suscitées par le projet ne sont sans doute pas de nature à rassurer les GAFA dans leurs tentatives d’investir le secteur des paiements. Les législateurs et autorités régulatrices des pays concernés font partie des plus farouches opposants à la monnaie numérique et plusieurs partenaires ont finalement quitté l’association devant les enquêtes répétées des autorités politiques et régulatrices.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media