Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon développe de nouveaux robots pour automatiser le picking dans ses entrepôts

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Amazon développe un nouveau type de robot capable d'effectuer des tâches de picking, actuellement opérées par ses employés, rapporte le site américain The Information. Selon la firme, les emplois ne sont pas menacés. Jusqu'à quand ?

Amazon développe de nouveaux robots pour automatiser le picking dans ses entrepôts
Les futurs robots d'Amazon pourront sélectionner et saisir les produits à mettre en colis. © Juliette Raynal - L'Usine Digitale

Les employés des centres logistiques d’Amazon seront-ils bientôt remplacés par des robots ? Cela fait des années que la firme de Jeff Bezos automatise progressivement ses entrepôts afin de gagner en productivité et de pouvoir gérer le flux de commandes en ligne qui ne cesse de progresser. Aujourd’hui, près de 14 % des 185 centres logistiques du géant américain sont en partie robotisés, souligne le site The Information. Il s’agit pour la plupart de chariots automatisés chargés de transporter les produits jusqu’aux employés qui doivent préparer les colis. Mais désormais, Amazon travaille sur des robots capables d’opérer lors de cette dernière phase de tri et de mise en boîte baptisée “picking”, dévoile le journal.

 

Amazon se défend de vouloir remplacer ses employés

L’un des projets de recherche d’Amazon impliquerait notamment un robot à même d’identifier visuellement les articles arrivant sur le tapis roulant, de les saisir grâce à des systèmes de succion aux extrémités des bras, et de les déposer sur un établi, rapporte l’une des sources du journal.
 

Pour autant, Amazon maintient que ces robots n’ont pas vocation à remplacer les humains au sein des entrepôts, mais plutôt à les aider à travailler plus efficacement. La compagnie souligne qu’elle a embauché plus de 300 000 personnes dans le monde depuis qu’elle a commencé à utiliser des robots dans ses entrepôts logistiques, il a six ans, rapporte The Information. Des recrutements qui ont tout de même diminué au regard de l’augmentation du volume de ventes.

 

Des articles de forme, taille et poids diverses, difficiles à repérer et Saisir

Quoi qu’il en soit, le groupe devra se reposer sur ses employés encore quelque temps. Amazon estime en effet que les robots de picking sont encore loin de pouvoir remplir les fonctions qui leur sont destinées. Les articles actuellement saisis et triés par les humains sont de taille, poids et formes trop différentes pour que les robots qui existent sur le marché puissent les appréhender.


Le picking nécessite également de pouvoir repérer et identifier précisément les produits à sélectionner parmi un large éventail d’objets. Or, certains articles comme des bouteilles d’eau seraient pour eux encore difficiles à visualiser. Les robots ne seraient pas non plus aussi performants que les humains pour détecter des défauts sur les articles destinés à être envoyés, rapporte le journal. 

 

Pour surmonter ces défis, le géant américain continue d’investir dans la recherche au travers de son programme “Amazon Research awards”. Il n’est pas le seul. JD.com a annoncé vouloir organiser un concours dédié aux robots de picking à Tianjin, en Chine, en décembre.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale