Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon envisage de faire livrer ses colis par des particuliers

Vu ailleurs Selon le Wall Street Journal, Amazon développe  le projet "On My Way" pour faire livrer certains de ses colis par des particuliers, dans des points relais.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon envisage de faire livrer ses colis par des particuliers
Amazon envisage de faire livrer ses colis par des particuliers © Flickr CC - William Christiansen

Amazon cherche toujours à livrer ses produits plus rapidement et pour un coût réduit. Le géant du e-commerce explore des pistes technologiques (comme les fameux drones de livraison, qu'il cherche à tester aux Etats-Unis) mais aussi de nouveaux modes d'organisation, associés à des modèles économiques disruptifs.

 

Ses coûts d'expédition ont augmenté de 31% en 2014, alors que les ventes ont augmenté de 19%, selon le Wall Street Journal. Le géant américain expédie 3,5 millions de colis en moyenne chaque jour, selon des données du SJ Consulting Group.

 

tous livreurs potentiels

 

D'après le quotidien économique, l'un de ses projets, baptisé "On my way" ("sur ma route) en interne, vise à faire de n'importe quel Américain un livreur potentiel. Il pourrait ainsi convoyer un colis d'Amazon vers un point relais en se rendant au travail, par exemple, en échange de quelques dollars. Le site de e-commerce développerait une application mobile pour mettre en lien les offres de livraison et les demandes.

 

C'est un challenge pour Amazon, pas vraiment expert dans l'économie du partage, même s'il a créé la plate-forme controversée  "Mechanical Turk", sorte de catalogue de travailleurs indépendants dans lequel peuvent piocher des entreprises pour sous-traiter des taches.

 

Il va devoir mettre en place un processus complexe pour "recruter" ses livreurs freelance et fiabiliser le processus. Amazon développera-t-il l'activité en interne (rien ne dit qu'il aura jusqu'au bout, d'ailleurs) ou fera-t-il appel à une start-up rompue à l'exercice ?

 

Le service de VTC Uber serait un bon allié : il cherche à transformer ses chauffeurs en livreurs et mène des expérimentations à petite échelle depuis un an. La start-up Instacart, concurrente d'Amazon, cherche aussi à "uberiser" le segment de la livraison de courses à domicile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale