Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

L'enquête antitrust sur Amazon voit se former une alliance entre la FTC et plusieurs États

Vu ailleurs La Federal Trade Commission (FTC) va chercher à découvrir, aux côtés des procureurs de New York et de Californie, si Amazon use de pratiques violant le droit de la concurrence américain. Une enquête hors norme qui regroupe une commission fédérale et plusieurs organismes étatiques.
mis à jour le 05 août 2020 à 07H35
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

L'enquête antitrust sur Amazon voit se former une alliance entre la FTC et plusieurs États
L'enquête antitrust sur Amazon voit se former une alliance entre la FTC et plusieurs États © UD

Les procureurs de New York et de Californie se rapprochent de la Federal Trade Commission (FTC), la commission américaine en charge du commerce, pour mener une enquête antitrust sur le géant américain Amazon. La plateforme e-commerce abuse-t-elle de sa position dominante ? Viole-t-elle le droit de la concurrence américain ? C'est ce que vont chercher à déterminer les enquêteurs.

L'enquête menée par la FTC a débuté l'année dernière et était déjà connue. De même, le dossier judiciaire californien a été révélé la semaine dernière. Toutefois, l'enquête menée par le procureur de New York et la collaboration entre les trois agences n'étaient jusqu'alors pas connues, précise Bloomberg qui a révélé l'information lundi 3 août 2020. Les nouveaux partenaires vont interroger conjointement des témoins dans les semaines à venir à travers des vidéo-conférences.

Une collaboration rare entre entités fédérale et états
La coopération entre les entités fédérales et étatiques conduit souvent à un contrôle et une application stricte du droit de la concurrence. "Cela semble prendre la forme de ce qui pourrait être une collaboration importante pour une enquête antitrust, commente auprès de Bloomberg Diana Moss, présidente de l'American Antitrust Institute. Cela arrive dans les affaires importantes lorsque le gouvernement fédéral a intérêt à faire respecter la loi, mais aussi quand les états fédérés veulent protéger leurs électeurs".

Toutes les parties ont refusé de commenter l'information auprès de Bloomberg. Mais Amazon réfute l'idée qu'il abuse de sa position dominante. Le géant du e-commerce domine largement le marché américain où près de 40 centimes de chaque dollar dépensé en ligne l'est sur sa plateforme, selon une étude publiée par EMarketer. Amazon détiendrait plus de parts de marché en ligne que ses neuf concurrents directs réunis, dont Walmart et eBay.

Jeff Bezos interrogé par le Congrès
Amazon fait partie des quatre grandes sociétés technologiques américaines récemment suspectées d'abuser de leur position dominante par le Congrès des Etats-Unis. Avec les patrons d'Alphabet, Facebook et Apple, Jeff Bezos a été interrogé par des élus américains sur ce sujet la semaine dernière. Il a notamment été questionné sur l'utilisation ou non par son entreprise des données de vendeurs tiers pour prendre des décisions commerciales. Cela pouvant permettre à Amazon de concevoir et vendre des produits déjà commercialisés sur sa plateforme et qui séduisent de nombreux acheteurs. Un point sur lequel les enquêteurs poseront sans doute des questions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media