Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon et les enseignes classiques dans la surenchère pour tenter de prolonger l'effet "Black Friday"

Black Friday a démarré bien plus tôt cette année, alors qu'Amazon et les retailers américains commencent à offrir des promotions de plus en plus tôt. La bataille est acharnée et les magasins physiques tentent par tous les moyens de rivaliser avec le géant du e-commerce.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon et les enseignes classiques dans la surenchère pour tenter de prolonger l'effet Black Friday
Amazon et les enseignes classiques dans la surenchère pour tenter de prolonger l'effet "Black Friday" © Akira Ohgaki - Flickr - C.C.

Amazon a lancé la "semaine du Black Friday" avec des prix cassés bien avant le jour J. Les magasins physiques ont répliqué en démarrant leurs promotions en avance également. Ils misent aussi sur d'autres stratégies, comme les promotions en ligne, des événements en magasin, la livraison gratuite et un alignement des prix sur Amazon.

La menace Amazon

Selon le site américain Buzzfeed, 4 millions de produits devraient être commandés sur Amazon cette semaine lors de la "Black Friday Week", semaine spéciale lancée par le géant du e-commerce depuis 2010. Sur les photos, on peut voir une usine qui ressemble à une armée en ordre de marche avant la bataille. En effet, Amazon a annoncé que sa semaine spéciale Black Friday démarrerait dès le 21 novembre. Durant cette période de 8 jours, le site promet des promotions toutes les 10 minutes. Par ailleurs, Amazon prévoit d'offrir trois promotions spéciales "Deals of the Day" à partir de minuit le jour de Thanksgiving, ainsi que trois autres offres le jour de Black Friday. Cela sans compter les milliers de réductions disponibles pendant un temps limité durant cette période, intitulées "Lightning Deals". Les membres du service premium Prime recevront un accès prioritaire durant 30 minutes sur certaines de ces offres.

Il est très difficile pour les retailers de suivre la cadence effrénée du géant du e-commerce, qui ajuste ses prix sur 80 millions de produits en une seule journée, comme c'était le cas l'année dernière. Pourtant, cette année de grandes chaînes américaines comme Walmart, BestBuy ou Toys “R” Us ont annoncé qu'elles aligneraient leurs prix sur ceux affichés par la concurrence sur un flyer ou un site internet.

Les retailers passent à l'offensive

De nombreuses enseignes ont commencé à offrir des promotions en avance également. Désormais, c'est la semaine de Thanksgiving toute entière (la dernière de novembre) qui est consacrée aux bons plans pour attirer les clients avant la concurrence. La grande chaîne de distribution Walmart a par exemple lancé un événement "Pre-Black Friday" le 21 novembre, et d'autres chaînes comme Staples proposent des réductions de 50% sur certains produits avant le jour J.  Par ailleurs, dès 2013 de nombreuses enseignes avaient prévu de démarrer Black Friday en ouvrant le jour même de Thanksgiving - cette année elles ouvriront encore quelques heures plus tôt.

Les retailers tentent de rivaliser avec Amazon par tous les moyens. Walmart a commencé à offrir la livraison gratuite sur certains produits dès 2010, et permet déjà la livraison gratuite sur tous les achats de plus de 50 dollars. Le distributeur américain Target a annoncé pour la première fois cette année des livraisons gratuites peu importe le montant de l'achat, durant la période des fêtes.

Se différencier grâce aux magasins physiques

D'autres marques tentent de se différencier en magasin, et d'éloigner les consommateurs du shopping en ligne. Le plus gros libraire des Etats-Unis, Barnes and Nobles, lance un événement inédit cette année pour tenter d'attirer les foules lors de Black Friday. 500 000 ouvrages dédicacés par des personnalités comme Hillary Clinton, George W Bush, ou les acteurs Neil Patrick Harris et Amy Poehler seront disponibles seulement dans leurs magasins de vendredi à dimanche. Le but : amener les gens à se déplacer, pour peu qu'ils soient tentés de prendre un deuxième livre au passage.

En effet, malgré l'explosion du e-commerce, plus de 90% des achats aux Etats-Unis se font toujours dans les magasins physiques. Target et d'autres retailers permettent désormais de récupérer en magasin des produits achetés en ligne. De plus, selon le site spécialisé Cnet, Target a commencé à tester cette année un système de livraison directement depuis le magasin physique pour battre Amazon sur son propre terrain. Ainsi, certains produits pris directement sur les étagères en magasin peuvent être livrés en un ou deux jours aux Etats-Unis, grâce au réseau de 140 magasins de Target. La compétition s'annonce féroce.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale