Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon France verdit sa livraison du dernier kilomètre

L'entreprise réalise désormais deux-tiers de ses livraisons à Paris grâce aux mobilités douces : véhicule électrique, vélo et livreurs à pied, grâce aux investissements de ses prestataires qu'elle accompagne dans leur transformation via des accords avec les constructeurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon France verdit sa livraison du dernier kilomètre
Amazon France verdit sa livraison du dernier kilomètre © Amazon

Amazon a déclaré cette semaine avoir réalisé un chiffre d'affaires de 7,3 milliards d’euros en France en 2020, en croissance de 28% par rapport à 2019. L'entreprise, qui n'a pas payé d'impôt sur les sociétés en Europe en 2020 malgré un chiffre d'affaires de 44 milliards d'euros, précise que sa "contribution fiscale" totale en France s'est élevée à 600 millions d'euros l'année dernière, dont 310 millions d'euros de prélèvements directs (comprenant l'impôt sur les sociétés, mais aussi les cotisations patronales, les impôts locaux…), la différence entre les deux chiffres correspondant essentiellement aux charges sociales et à la TVA nette.

Conformément à son habitude, la firme refuse de communiquer le chiffre sur lequel elle est systématiquement attaquée, celui de l'impôt sur les sociétés. "Il est important d’adopter une vision d’ensemble car se focaliser uniquement sur un élément de la fiscalité, tel l’impôt sur les sociétés, ne donne qu’une vision tronquée de la contribution fiscale des entreprises", explique Amazon.

Logistique zéro émission
Amazon a tenu ce discours le 10 novembre en marge de l'Amazon Academy, un événement consacré aux entrepreneurs du e-commerce. L'entreprise a également fait à cette occasion des annonces plus concrètes, concernant ses dispositifs de livraison. 

Amazon, qui s'est donné l'objectif lointain de zéro émission carbone nette pour toutes ses activités en 2040, commence à adopter des méthodes de livraison décarbonées pour le "dernier kilomètre". Le géant de l'e-commerce déploie pour cela une flotte de véhicules électriques, de vélos utilitaires et de chariots pour les livraisons à pied, au départ de ses micro-centres logistiques situés dans Paris. Aujourd'hui, les deux tiers des commandes traitées par Amazon Logistics à Paris sont ainsi livrées sans émission de CO2. Le distributeur compte étendre cette stratégie à d’autres villes en France. C'est déjà le cas à Annecy, où 100% des livraisons se font à l'aide de solutions de transport neutres en carbone.

Achats négociés
Ces solutions sont déployées par les partenaires de livraison d'Amazon, qui assurent les livraisons opérées par la plateforme. Celles-ci représentent entre 70 et 80% des commandes, le reste étant pris en charge par des acteurs tels que La Poste et Colis Privé. Amazon travaille avec 130 prestataires de livraison locaux, qui exploitent des flottes d'une trentaine de véhicules au maximum. A Paris, les solutions de mobilité douces sont utilisées par environ 500 livreurs.

Ce sont les prestataires qui investissent dans les nouveaux véhicules, mais ils bénéficient des solutions négociées par Amazon. L'entreprise a par ailleurs commandé 1800 vans électriques à Mercedes-Benz pour sa flotte en Europe, et dispose d'accords avec Stellantis. Elle investit également dans les bornes de recharge. Elle en a installé plusieurs centaines sur ses six sites proches de Paris. Concernant les vélos cargo, Amazon a établi des accords avec des fabricants pour travailler sur des modèles spécifiquement adaptés aux besoins de ses livreurs, indique Ronan Bolé, directeur d’Amazon Logistics en France.

Chasse aux emballages
Amazon opère un peu plus d'une trentaine de centres logistiques en France, dont 8 grands centres de préparation de commande, et des sites de proximité qui seront au nombre de 25 à la fin de l'année. À Paris et dans sa périphérie, trois dépôts de bus de la RATP servent ainsi de hub de proximité.

La prochaine étape qui devrait être annoncée très prochainement concerne les emballages. L'entreprise souhaite minimiser le recours aux emballages plastiques dans la livraison des colis aux clients, en éliminant le suremballage, ce qui permet également de réduire le poids des colis. Depuis 2015, la société précise avoir déjà réduit le poids des emballages de 36%.

Outre la livraison du dernier kilomètre, Amazon teste des solutions de réduction des émissions sur le transport longue distance, telles que les camions à hydrogène depuis 2021.