Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon franchit à son tour le cap des 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière

Amazon vient de franchir le cap des 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière, atteint en août 2018 par Apple. Le groupe doit cette ascension à sa stratégie de diversification.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon franchit à son tour le cap des 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière
Amazon, le leader du commerce en ligne, a bâti un empire en se diversifiant. © Juliette - L'Usine Digitale

En août 2018, Apple atteignait  la barre des 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière. C’est désormais au tour d’Amazon de franchir ce cap, grillant la priorité à Microsoft et Alphabet avec qui elle était encore, cet été, au coude à coude. La firme a vu son titre grimper jusqu’à 2050,50 dollars lors de la séance à Wall street, mardi 4 septembre 2018, la propulsant au-delà du seuil symbolique, selon The New  York Times. Si l’action poursuit sur cette lancée, le numéro un mondial du commerce en ligne pourrait dépasser Apple en terme de capitalisation boursière.

 

Une stratégie de diversification payante

Il aura fallu 21 ans seulement au groupe de Jeff Bezos pour se hisser au sommet. Au contraire d’Apple, dont l’empire repose sur une gamme restreinte de produits, Amazon n’a cessé de se diversifier en bouleversant les codes de la distribution traditionnelle afin de devenir un acteur incontournable du secteur commercial. Le géant américain de la vente en ligne n’a ainsi pas hésité à bouleverser ses principes en faisant une incursion dans le monde physique via le rachat des supermarchés bio Whole Foods aux Etats-Unis. Il s’intéresserait également de près au réseau américain d’exploitation de salles de cinéma Landmark Theatre, implanté dans des villes-clés.

 

Surprenante au premier abord, la stratégie s’avère sans nul doute payante : le groupe, qui emploie près de 550 000 personnes, détient aujourd’hui 49% du e-commerce (en dollars) aux Etats-Unis. Et génère 178 milliards de revenus annuels, selon The New York Times. C’est sa division Amazon Web services, qui regroupe toute sa gamme de services d’informatique dématérialisé, qui représente actuellement la majeure partie de ses bénéfices.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale