Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon n'arrive toujours pas à s'imposer dans le marché de l'alimentaire

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Vu ailleurs Malgré le rachat de l'enseigne américaine Whole Foods pour plus de 13 milliards de dollars, Amazon n'arrive toujours pas à faire face à la concurrence dans le marché de l'alimentaire. Le nombre d'abonnés réalisant leurs courses alimentaires en ligne a même diminué, selon une étude diffusée par Bloomberg.

Amazon n'arrive toujours pas à s'imposer dans le marché de l'alimentaire
Amazon n'arrive toujours pas à s'imposer dans le marché de l'alimentaire © flickr - Mike Mozart

Amazon a-t-il bien fait d'acquérir Whole Food ? Le géant du e-commerce, qui a déboursé 13,7 milliards de dollars en juin 2017 pour acquérir l'enseigne américaine spécialisée dans les produits alimentaires biologiques, n'arrive toujours pas à s'imposer dans le marché de l'alimentaire.

 

Pire. D'après un rapport de Bloomberg, qui s'appuie sur une analyse d'UBS, le nombre d'abonnés au service Amazon Prime qui font leurs courses d'épicerie en ligne au moins une fois par mois a diminué entre 2017 et 2018. Pourtant en rachetant Whole Foods et en développant son service de livraison en deux heures Prime Now, Amazon souhaitait rabattre les cartes de la distribution alimentaire et se faire une place de choix sur ce secteur.

 

Un marché de 840 milliards de dollars

D'après une autre étude citée par Bloomberg, les ménages qui utilisent les services de livraison des commerces physiques dépensent environ 200 dollars par mois et commandent plus fréquemment que ceux qui font leurs courses sur Amazon, qui dépensent en moyenne 74 dollars par mois. Et le nombre de foyers américains ayant accès à ces services de livraison en ligne devrait passer de 69% en 2017 à 90% en 2019, poursuit Bloomberg. Le service de livraison d'Amazon est donc bien loin d'être une exception.

 

Si Amazon a obtenu plus de 400 magasins en achetant Whole Foods, ses concurrents comme Walmart, Kroger ou Target ont fait face à son arrivée sur le marché en se mettant eux aussi à la livraison et à la collecte de commandes en magasin. Leur avantage face à Amazon reste leur nombre supérieur de magasins, et donc leur proximité avec les consommateurs.

 

Reste à savoir si les efforts que déploie Amazon dans le développement de ses magasins sans caisse va lui permettre de gagner en compétitivité. L'ouverture prévue des 3 000 Amazon Go d'ici 2021 et le portage de cette technologie dans les magasins Whole Foods feront-ils la différence dans ce marché estimé à 840 milliards de dollars ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale