Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon pèse plus dans le cloud d’infrastructure que Microsoft, IBM, Google et Alibaba réunis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Malgré la montée spectaculaire de la concurrence, Amazon conforte sa domination sur le marché du cloud d’infrastructure. Selon le cabinet Synergy Research, il pèse plus que ses quatre plus grands compétiteurs : Microsoft, IBM, Google et Alibaba.

Amazon pèse plus dans le cloud d’infrastructure que Microsoft, IBM, Google et Alibaba réunis
Amazon conforte sa domination sur le cloud d'infrastructure © Flickr/cc Bob Mical

Rien à faire. Amazon n’est pas près de perdre du terrain dans le cloud d’infrastructure. Au contraire, à travers Amazon Web Services, son bras armé dans cette activité, le groupe de Jeff Bezos renforce sa domination. Sur un marché mondial, qui flirte avec les 16 milliards de dollars au deuxième trimestre 2018 selon le cabinet Synergy Research, il porte sa part du gâteau à 34%, gagnant un point par rapport au trimestre précédent. Il fait mieux que ses quatre plus grands concurrents : Microsoft, IBM, Google et Alibaba, dont la part collective atteint 32%.

 

Croissance de 50% du marché

Les chiffres de Synergy Research se rapportent aux deux segments du cloud d’infrastructure : celui de l’infrastructure à la demande (IaaS pour Infrastructure as a service) et celui des plateformes d’exécution (PaaS pour platform as a service). Ils couvrent les trois modes de déploiement public, privé et hybride.

 

Alors que le marché a bondi de 50%, marquant une nette accélération par rapport à l’augmentation de 44% en 2017, Microsoft, Google et Alibaba se distinguent par des progressions bien plus rapides dépassant les 100%. Mais leur montée spectaculaire ne semble pas affecter Amazon Web Services. Selon Synergy Research, elle se fait aux dépens des acteurs de moindre importance, qui voient leur part collective du marché reculer. Parmi les 25 premiers fournisseurs, seuls trois autres progressent mais restent à des parts de marché inférieures à 1%.

 

Un défi pour les petits concurrents

"Eh bien, ils l'ont encore fait, commente John Dinsdale, analyste en chef chez Synergy Research. Amazon Web Services et ses trois principaux concurrents ont tous enregistré des chiffres de croissance exceptionnels au cours du deuxième trimestre. Collectivement, ces quatre entreprises représentaient à elles seules plus des trois quarts de la croissance séquentielle des revenus des services de cloud computing. Dans un marché important et stratégiquement vital qui croît à des taux exceptionnels, ils lancent le défi à leurs plus petits concurrents en continuant à investir d'énormes sommes dans leurs infrastructures et l’exploitation de leurs centres de données. Leur part de marché accrue est une preuve évidente du bien fondé de leurs stratégies."

 

Microsoft conforte son rôle de premier challenger d’Amazon Web Services en gagnant un point de part de marché à 14%. Il est suivi par IBM, Google et Alibaba qui maintiennent leurs parts de marché à respectivement 8%, 6% et 4%.

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale