Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon planche, lui aussi, sur les technologies du véhicule autonome

Vu ailleurs La firme de Seattle a déposé un brevet qui porte sur le problème très spécifique que posent les voies réversibles, courantes aux Etats-Unis, pour la conduite autonome. Le document n'en dit pas plus sur la stratégie d'Amazon en la matière, mais cet intérêt n'a rien de surprenant compte tenu de la volonté de l'entreprise de mieux contrôler ses process de livraison. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon planche, lui aussi, sur les technologies du véhicule autonome
Amazon planche, lui aussi, sur les technologies du véhicule autonome © Capture d'écran

Nouvelle intrusion d'Amazon dans le monde des transports. Après avoir lancé sa propre flotte aérienne, Amazon One, le géant du e-commerce s'intéresse désormais au véhicule autonome. C'est ce que révèle une demande de brevet déposée en novembre 2015 et approuvée mardi 17 janvier 2017, selon le site américain Re/code.

 

Le document traite d'un point très spécifique de la conduite autonome : celui de la gestion des voies réversibles. Courantes aux Etats-Unis, ces voies peuvent, alternativement, être empruntées dans un sens ou dans l'autre selon l'état du trafic routier. Pour que les véhicules sans chauffeur puissent correctement appréhender cette spécificité du code de la route, la firme de Seattle propose une sorte de réseau capable de communiquer avec les véhicules autonomes pour qu'ils puissent adapter leur itinéraire.

 

Une plate-forme cloud qui pourrait être utilisée par les constructeurs automobiles

Le brevet indique également que le dispositif permettrait d'assigner des voies particulières aux véhicules autonomes en fonction de leur destination. Ce qui permettrait de réduire l'intensité du trafic dans certaines zones. Il s'agit d'un système similaire aux plateformes cloud développées par les constructeurs automobile pour permettre aux véhicules d'échanger des informations autour du trafic et de la sécurité routière, précise le site américain. Le système aurait d'ailleurs été conçu pour qu'il puisse être utilisé par les constructeurs automobiles.

 

Le document n'en révèle pas plus sur la stratégie d'Amazon en matière de véhicule autonome, mais cet intérêt n'a rien de surprenant compte tenu de la volonté de l'entreprise de mieux contrôler ses process de livraison. En décembre dernier, le géant de la vente en ligne s'est offert des milliers de camions pour acheminer les marchandises entre ses différents entrepôts. Par ailleurs, toujours selon les informations de Re/code, Amazon travaillerait sur l'élaboration d'un véhicule autonome dédié à la logistique au sein de Prime Air, sa division dédiée aux drones de livraisons. D'ailleurs, l'un des co-inventeurs du brevet est James Christopher Curlander, le conseiller technique de Prime Air, précise le site.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale