Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon planche sur un système de livraison par anticipation

Le géant du commerce en ligne Amazon est prêt à tout pour réduire ses délais de livraison, même à anticiper sur l’intention d’achat de ses clients, selon un brevet déposé le 24 décembre 2013.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon planche sur un système de livraison par anticipation
Amazon planche sur un système de livraison par anticipation

Livraisons le dimanche, utilisation de drones : Amazon ne manque pas d’idées pour livrer ses clients le plus rapidement possible. Le 24 décembre, la firme américaine a déposé un brevet portant sur un système de livraison anticipée de colis.  Amazon procéderait à l’envoi "préventif" d’un produit avant même que le consommateur ne l’ait mis dans son panier.

risque calculé

Avec ce système de livraison anticipée, Amazon pré-enverrait un produit suscitant l’intérêt dans une zone donnée, et l’adresse finale serait ajoutée en cours de route. Si les clients n’allaient pas jusqu’au bout de leur intention d’achat, Amazon parie sur le fait qu’ils seraient plus nombreux à accepter ces colis qu’à les retourner. Le site n'exclut pas de leur proposer une ristourne en cas de refus, pour limiter le taux de retour.

algorithme magique

Science-fiction ? Pas vraiment. Amazon connaît les habitudes de ses utilisateurs en analysant finement leurs moindres faits et gestes : temps de consultation des produits, précédents achats, listes de souhaits, commandes enregistrées dans leur région ou par leurs amis… En associant toutes ces données, il peut prédire le comportement d’un acheteur donné avec une marge d’erreur acceptable.

Même s’il est peu probable que ce brevet soit appliqué à la lettre dans un futur proche, il est évident qu’Amazon travaille à l’exploitation du big data pour rendre sa chaine logistique de plus en plus réactive.  L'objectif est clair : "réduire des délais de livraison qui peuvent dissuader les clients d'acheter en ligne", explique un ingénieur d'Amazon dans le brevet.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

mjgoaejg
22/01/2014 08h47 - mjgoaejg

Article L.122-3 du Code de la Consommation Il est interdit d'exiger le paiement immédiat ou différé de biens ou de services fournis par un professionnel ou, s'agissant de biens, d'exiger leur renvoi ou leur conservation, sans que ceux-ci aient fait l'objet d'une commande préalable du consommateur, sauf lorsqu'il s'agit d'un bien ou d'un service de substitution fourni conformément à l'article L. 121-20-3. La violation de cette interdiction est punie des peines prévues aux articles L. 122-12 à L. 122-14. Tout contrat conclu consécutivement à la mise en œuvre de la pratique commerciale illicite visée au premier alinéa du présent article est nul et de nul effet. Le professionnel doit, en outre, restituer les sommes qu'il aurait indûment perçues sans engagement exprès et préalable du consommateur. Ces sommes sont productives d'intérêts au taux légal calculé à compter de la date du paiement indu et d'intérêts au taux légal majoré de moitié à compter de la demande de remboursement faite par le consommateur.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale