Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon s'ancre sur le marché de la santé avec l'acquisition de la start-up Health Navigator

Vu ailleurs Amazon continue sa percée dans le secteur médical avec l'acquisition de Health Navigator, une start-up spécialisée dans la télémédecine. Ce service va s'articuler avec Amazon Care, une clinique virtuelle à destination des employés de Seattle dévoilée en septembre 2019.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon s'ancre sur le marché de la santé avec l'acquisition de la start-up Health Navigator
Amazon s'ancre sur le marché de la santé avec l'acquisition de la start-up Health Navigator © Pixabay/Rawpixel

Amazon a acquis la start-up Health Navigator, d'après une information de la chaîne de télévision américaine CNBC datée du 23 octobre 2019. La jeune pousse développe des API de vérification de symptômes et de répartition des patients pour les services de télémédecine et les centres d'appels médicaux. Les entreprises n'ont pas révélé les conditions financières de l'opération.

 

Un service intégré à Amazon Care

Le géant de l'e-commerce a expliqué que cette acquisition s'intègre à sa nouvelle offre Amazon Care, dévoilée en septembre 2019. Cette clinique virtuelle dédiée aux employés d'Amazon situés à Seattle offre quatre services : des consultations en visioconférence, une messagerie dédié, la réservation de médicaments et la venue d'un personnel médical. 

 

Il s'agit de la deuxième acquisition du géant dans le domaine médical après l'achat de Pillpack en juin 2018, un spécialiste américain dans la livraison de médicaments. Mais c'est loin d'être son premier pas dans le secteur de la santé. Début février 2018, Amazon avait annoncé la mise en place d'une mutuelle destiné à ses salariés avec le conglomérat Berkshire Hathaway et la banque JP Morgan Chase.

 

Une position qui soulève des inquiétudes

Cet enracinement dans le secteur de la santé éveille des soupçons voire des angoisses. Le Washington Post relayait les paroles d'experts alertant sur la protection des données, dans un article publié le 30 novembre 2018. "Que se passe-t-il, par exemple, lorsqu'une entreprise qui a accès à nos listes de courses hebdomadaires, à nos habitudes alimentaires et à nos assistants personnels s'implique également dans nos soins médicaux ?", s'interrogeaient les spécialistes.

 

Les craintes avaient enflé avec l'annonce d'un partenariat entre l'assistant vocal Amazon Alexa et le National Health Service (NHS), le 10 juillet 2019. Concrètement, les citoyens anglais peuvent interroger le Service national de santé britannique via leur assistant vocal. Dans un article du 24 octobre 2019, le site Techcrunch interroge un porte-parole du géant technologique sur l'utilisation des données ainsi récoltées. "Nous ne construisons pas de base de données de santé par les interactions avec le NHS, ni n'utilisons de telles informations à des fins marketing." Mais le journaliste assure que le porte-parole n'a présenté aucune clause juridiquement contraignante limitant l'utilisation des requêtes formulées par les utilisateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale