Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon rouvre progressivement ses entrepôts en France

Les 6 entrepôts français d'Amazon ont rouvert mardi 19 mai 2020. Ces entrepôts étaient fermés depuis 5 semaines en raison d'un conflit opposant les syndicats CGT, CFDT et SUD d'Amazon France à la direction du géant du e-commerce autour des normes de sécurité pendant la pandémie de Covid-19.
mis à jour le 20 mai 2020 à 11H26
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon rouvre progressivement ses entrepôts en France
Amazon rouvre progressivement ses entrepôts en France © Juliette Raynal

Mise à jour 20/05/2020 : Fin du conflit chez Amazon France. Les entrepôts français d'Amazon ont rouvert mardi 19 mai 2020 suite à 5 semaines de conflits. Les mesures de sécurité mises en place dans les centres logistiques (équipements de protection, distanciation sociale à 2 mètres, processus de désinfection et de nettoyage, changements organisationnels, etc.) ont convaincu les syndicats. Amazon a annoncé finalement ne pas se pourvoir en cassation suite au dernier arrêt rendu par la Cour d'Appel de Versailles.

Article original : Amazon a déclaré travailler à la réouverture progressive de ses centres de distribution français à partir du 19 mai. L'entreprise a annoncé vendredi 15 mai finaliser les "discussions avec les représentants du personnel et les Comités Sociaux et Economiques de l’entreprise de [ses] sites". Cette annonce survient après 5 semaines de conflit entre le géant de l'e-commerce et les "autorités françaises".

 

 

Des entrepôts fermés depuis le 16 avril

Les entrepôts français d'Amazon sont fermés depuis le 16 avril dernier. La raison : une ordonnance du tribunal judiciaire lui enjoignant de limiter ses livraisons aux seuls produits essentiels (alimentaires, médicaux, d'hygiène et quelques autres produits) le temps d'évaluer avec les représentants du personnel les risques liés au Covid-19 dans ses entrepôts. Amazon juge cette ordonnance, assortie d'une amende en cas de non-respect, inapplicable. Cette décision a toutefois été confirmée par la Cour d'Appel et Amazon a annoncé se pourvoir en cassation le 8 mai dernier.

Demande de chômage partiel

Entre-temps, la plate-forme d'e-commerce a fait une demande de chômage partiel auprès des autorités françaises. Cette demande concernait les 10 000 personnes travaillant dans ses six entrepôts logistiques français à l'arrêt. Dans la foulée, le gouvernement a annoncé que ce dispositif d'aide lui était refusé. Les syndicats CGT, CFDT et SUD d'Amazon France ont rapidement réagit, déclarant alors avoir proposé à la direction une reprise progressive de l'activité la semaine précédente.

Ces discussions semblent avoir abouti. Les syndicats CGT, CFDT et SUD d'Amazon France confirment dans un communiqué être parvenus à "un accord avec la direction d'Amazon afin de permettre une reprise en sécurité de l'activité". Cette reprise sera progressive et se fera sur la base du volontariat en deux vagues selon ces mêmes syndicats. Lors de la première vague seul 40% maximum de l'effectif sera présent. La reprise à 100% de l'effectif se fera "à partir du 18 juin", ajoutent-ils.

 

 

La grogne monte aux Etats-Unis

La grogne des salariés montent aussi aux Etats-Unis. Le nombre de cas de Covid-19 chez le personnel travaillant dans les entrepôts se multiplie, mais Amazon se refuse à donner des chiffres officiels. La firme de Seattle a annoncé installer des caméras thermiques à l'entrée de ses entrepôts afin de détecter les salariés ayant de la fièvre. Pas sûr que cette réponse soit adaptée à la demande des salariés qui semblent plutôt demander le respect des distances de sécurité ainsi que du matériel types gants, masques et gel hydroalcoolique pour se protéger au mieux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media