Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Amazon veut doubler le nombre de ses casiers Lockers aux Etats-Unis

Vu ailleurs Le géant américain de l’e-commerce, qui veut accélérer le développement de son programme Amazon Hub Locker, cherche des solutions pour s’affranchir des sociétés de transport.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Amazon veut doubler le nombre de ses casiers Lockers aux Etats-Unis
Amazon veut doubler le nombre de ses casiers Lockers aux Etats-Unis © Amazon

20 000 casiers. C'est le nombre d’Amazon Lockers que le géant de l’e-commerce souhaiterait atteindre dans les douze prochains mois, selon une source interne citée par Cnet. Dans un article publié le 16 septembre 2019, le site américain révèle qu’Amazon veut doubler le nombre de casiers sur le territoire américain, actuellement au nombre de 10 000. Pour y parvenir, Amazon étudierait 1000 emplacements chaque mois, un autre chiffre qui témoigne de la volonté de l’e-marchand d’étendre rapidement et à grande échelle son service de retrait.

 

Les casiers, générateurs de trafic ?

Reconnaissables à leur couleur jaune-orange, ces casiers automatiques permettent à un utilisateur de retirer sa commande grâce à un code délivré à réception du colis ou via un QR code. Les commandes sont éligibles au programme Prime, les abonnés bénéficiant de la livraison gratuite en un jour ouvré. Le service, qui n’est pas disponible pour les denrées alimentaires, est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

 

Lancé en 2011, le programme Amazon Hub Locker fait entièrement partie de la stratégie d’implantation physique d’Amazon. Situés dans des zones de passages et de forte affluence, comme les gares, les magasins, les stations-services ou encore les universités, ces casiers de retrait présentent plusieurs bénéfices. Pour les commerces situés à proximité, Amazon promet une hausse potentielle du trafic en magasin. L’entreprise cite l’exemple de la boutique Kohl à Chicago, qui affirme avoir augmenté son trafic de 9% depuis l’installation de casiers.

 

En France, Amazon Hub Locker est disponible depuis 2015. C’est avec Monoprix que la firme de Jeff Bezos s’est alliée cette année pour développer ses casiers en magasin. On peut néanmoins douter que dans certains cas, un utilisateur chargé d’un colis ait véritablement envie de faire des achats.

 

800 millions de dollars pour accélérer la livraison express

Pour Amazon en revanche, les lockers sont un atout. la société peut proposer un moyen de livraison supplémentaire qui lui permet de toucher davantage de clients sur le territoire américain. Pour les livreurs, la livraison en casier est moins complexe que la livraison à une adresse.

 

Amazon Hub Locker lui permet également de s’affranchir des sociétés de transport. Alors qu’en août dernier, FedEx annonçait la fin de son alliance avec Amazon, la firme de Seattle ne cache plus sa volonté de disposer d’un seul et unique réseau de livraison : le sien. Elle a ainsi investi près de 800 millions de dollars pour déployer la livraison en 24 heures auprès des abonnés Prime, contre un délai de deux jours auparavant.

 

Parallèlement aux casiers automatiques, Amazon développe actuellement un autre service de livraison, baptisé "Amazon Counter", qui permet de récupérer sans surcoût un colis dans un point de retrait d’un réseau partenaire dans un délai de quinze jours. Disponible aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Italie et depuis peu en France, ce dispositif illustre encore un peu plus les velléités physiques d’Amazon, cette fois sur les territoires moins urbains.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media