AMD ne fabrique plus de microprocesseurs

Le groupe américain achève lundi son désengagement du secteur manufacturier. Objectif : se focaliser sur la conception de micro-processeurs et les technologies du cloud.

Partager
AMD ne fabrique plus de microprocesseurs

Dès 2009, AMD a regroupé ses activités de production de composants dans une filiale, GlobalFoundries. Le groupe a cédé les dernières parts qu'il détenait dans cette société, et n'est donc plus un fabriquant de micro-processeurs.

AMD a décidé de se concentrer sur le cloud computing. Le groupe californien a d'ailleurs annoncé mercredi dernier le rachat de SeaMicro, un fabricant américain de microserveurs à large bande passante, pour environ 334 millions de dollars.

Les dirigeants du groupe expliquent justement que cette récente acquisition vise à développer une technologie haut de gamme dans le domaine des centres de données centrés sur le "Cloud".

Grâce à SeaMicro, AMD compte proposer une nouvelle gamme de processeurs et de plateformes "qui aident à réduire de manière significative la complexité des centres de données, de même que les coûts et la consommation d'énergie, tout en augmentant la performance" informatique. Les premiers systèmes issus de cette fusion devraient être disponibles à partir du second semestre 2011.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS