American Robotics autorisé à faire voler des drones autonomes sans opérateur au sol

La Federal Aviation Administration a autorisé les vols commerciaux effectués par les drones autonomes d’American Robotics, qui voit dans cette décision une étape fondamentale pour le déploiement de sa technologie.

Partager
American Robotics autorisé à faire voler des drones autonomes sans opérateur au sol

La FAA (Federal Aviation Administration) vient de délivrer à la start-up American Robotics l’autorisation nécessaire à l’exploitation de drones autonomes, d'après Reuters. L’approbation des autorités concerne les opérations se déroulant dans des zones à faible trafic aérien, de jour et à une altitude en-dessous de 400 pieds, soit un peu plus de 120 mètres.

L’expérimentation doit permettre à la FAA de collecter des données "critiques" destinées à évaluer les opérations BVLOS pour Beyond Visual Line of Sight, ou vol "hors vue". Ces premiers tests vont des drones entièrement autonomes, sans équipages ni passagers. C’est l’un des points forts de la technologie du son système Scout mis au point par American Robotics, qui assure que son drone fonctionne en continu nécessiter d’opérateur humain, ce qui réduit selon la start-up les coûts des expérimentations.

4 ans de tests supervisés par la FAA
La start-up, qui a testé sa solution pendant quatre ans sous la supervision de la FAA, a mis au point un système équipé d'une technologie de détection et d'évitement acoustique, conçue pour que les drones Scout maintiennent toujours une distance de sécurité par rapport aux autres aéronefs. American Robotics limite pour le moment ses essais à basse altitude à des rurales situées dans le Massachusetts, le Kansas et le Nevada.

American Robotics est une start-up basée au Massachusetts et fondée par Reese Mozer. Pour son dirigeant, cette autorisation va permettre à la société de "commencer à exploiter en toute sécurité la plateforme automatisée Scout au profit de marchés verticaux que sont l'énergie, les infrastructures, l'agriculture et de la sécurité, contribuant ainsi à débloquer le marché des drones commerciaux, estimé à 100 milliards de dollars".

Par le passé, la FAA a déjà approuvé l’utilisation de drones commerciaux autonomes mais sous condition que des opérateurs humains soient présents le long de la trajectoire de vol. Ces opérateurs effectuent des contrôles de sécurité à distance avant chaque vol.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS