Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Andjaro lève 13,4 millions d'euros pour renforcer sa solution de gestion des ressources humaines

Levée de fonds Andjaro, start-up qui propose une plate-forme facilitant la mise en relation des managers en recherche de personnel avec des collaborateurs disponibles au sein d'une même entreprise, lève 13,4 millions d'euros. Initialement prévue pour le secteur de la Tech, la jeune pousse souhaite se diversifier.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Andjaro lève 13,4 millions d'euros pour renforcer sa solution de gestion des ressources humaines
Andjaro lève 13,4 millions d'euros pour renforcer sa solution de gestion des ressources humaines © Andjaro

Andjaro a annoncé jeudi 23 avril 2020 avoir levée 13,4 millions d'euros. Une levée fonds à laquelle ont participé : Idinvest Partners, Sofiouest, We Positive Invest (Arkéa), Alliance Entreprendre et SWEN Capital Partners. Les discussions autour de ce financement étaient engagées avant la crise sanitaire actuelle, précise la jeune pousse.

 

Facilite la mise en relation des managers et des collaborateurs

La start-up fondée en 2015 par Quentin Guilluy et Ivan de Pontevès développe une plate-forme permettant d'optimiser la gestion des ressources humaines dans le secteur de la Tech. Concrètement, Andjaro facilite la mise en relation des managers en recherche de personnel avec les collaborateurs disponibles dans l'entreprise.

 

"L’appel massif aux contrats précaires est souvent lié à une réaction hâtive du manager/recruteur, qui fait appel à un contrat pour un ou deux jours faute de visibilité exhaustive et instantanée sur les ressources disponibles à l’intérieur même de son entreprise ou de son écosystème", explique le CEO Quentin Guilluy. La solution en SaaS proposée par Andjaro repose sur un algorithme qui fait correspondre en temps réel les collaborateurs disponibles avec les besoins des équipes opérationnelles.

 

 

Industrie, logistique et banque

Andjaro a déjà séduit des clients comme Sodexo, Elior, Compass, Engie, Starbucks et Benefit Comsmetics. Mais avec cette levée de fonds, elle souhaite s'ouvrir à d'autres secteurs que la Tech et trouver des clients qui ont des besoins dans l'industrie, la logistique, la banque et les services publics français. La jeune pousse, qui avait levé 5 millions d'euros en 2018 auprès de Balderton Capital et SAP.io, lorgne aussi l'Europe occidentale.

 

La crise sanitaire actuelle pourrait lui permettre de faire ses preuves. Bon nombre d'entreprises doivent faire face à des employés confinés qui ne peuvent se rendre au travail. "On joue à plein la carte de la mobilité interne en nous appuyant sur Andjaro, qui calcule les temps de trajet et nous permet de réaffecter quasiment au jour le jour nos ressources disponibles sur les sites en suractivité", explique le DRH d’Elior Restauration, Arnaud Debart-Johner, dans un communiqué.

 

Mais elle n'est pas la seule à vouloir digitaliser le secteur des RH. Jobypepper s'adresse aux étudiants, Laponi aux entreprises de la distribution alimentaire, Qapa aux intérimaires… Beaucoup de start-up sont d'ores et déjà positionnées.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media