Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Andrej Karpathy, dirigeant de la division Autopilot de Tesla, démissionne

Andrej Karpathy, spécialiste en intelligence artificielle et figure clé de Tesla, quitte le constructeur de véhicules électriques. Il dirigeait ses équipes travaillant sur la conduite autonome. Cette annonce fait suite au départ de plusieurs cadres exécutifs et d'une vague de licenciements dans cette division.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Andrej Karpathy, dirigeant de la division Autopilot de Tesla, démissionne
Andrej Karpathy, dirigeant de la division Autopilot de Tesla, démissionne © Unsplash / Marvin Meyer

Andrej Karpathy, responsable des équipes en charge du développement d'Autopilot chez Tesla, quitte l’entreprise. L’homme était le plus haut responsable de la division d’intelligence artificielle de Tesla, et une figure clé du développement de son système avancé d’aide à la conduite (ADAS) baptisé Autopilot, rapporte Bloomberg. Il quitte le constructeur de véhicules électriques après un congé sabbatique de plusieurs mois.
 

Directeur de l'IA

Andrej Karpathy a rejoint Tesla en 2017. Il est devenu directeur principal en charge de l'intelligence artificielle et plus particulièrement de la vision par ordinateur pour Autopilot. Cette division cherche depuis plusieurs années à rendre les voitures de l'entreprise autonomes.

"Ce fut un grand plaisir d'aider Tesla à atteindre ses objectifs au cours des cinq dernières années, et la décision de partir fut difficile, a écrit Andrej Karpathy sur Twitter. Pendant ce temps, Autopilot est passé du maintien dans sa voie [à la conduite dans les] rues des villes et j'ai hâte de voir l'équipe Autopilot exceptionnellement forte poursuivre sur cette lancée." Il a ajouté n’avoir "pas de plans concrets" pour la suite, mais vouloir se concentrer sur ses passions autour "du travail technique dans l’intelligence artificielle, l'open source et l'éducation."

Ce départ s’ajoute à de nombreux autres. La division Autopilot, qui peine à concrétiser les grandes ambitions d’Elon Musk, connaît un important turnover, rappelle Bloomberg. Ce départ fait également suite au licenciement de près de 200 personnes et à la fermeture d’un bureau à San Mateo.

Autopilot à la peine

En matière de conduite autonome, Elon Musk enchaîne les grandes promesses depuis des années. Le CEO a déclaré en 2019 vouloir déployer un réseau de véhicules autonomes partagé sur les routes dès 2020. Deux ans plus tard, c'est loin d’être le cas et le constructeur peine à faire progresser son système de conduite autonome. A l'heure actuelle, Autopilot est un ADAS qui nécessite que les conducteurs soient pleinement attentifs et gardent les mains sur le volant.

En parallèle, le constructeur est scruté de très près par différentes autorités de sécurité routière. Des enquêtes sont menées au sujet de cas de "freinages fantômes", notamment lorsque le véhicule circule à une vitesse élevée, ainsi que sur le système de conduite autonome suite à plusieurs collisions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.