Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Android Wear vs Tizen : rien ne va plus entre Google et Samsung

Google, qui entend bien imposer Android Wear dans la bataille mondiale des OS pour objets connectés, s'en prend à Samsung pour ses infidélités. En effet, selon le site américain The Information, la société sud-coréenne, s'est attirée les foudres du géant du web pour avoir équipé ses montres connectées Gear 2 et Gear Fit du système d'exploitation open source Tizen.
mis à jour le 21 juillet 2014 à 16H48
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Android Wear vs Tizen : rien ne va plus entre Google et Samsung
Android Wear vs Tizen : rien ne va plus entre Google et Samsung © capture d'écran Youtube - viewww

Qui dit nouveau marché numérique, dit nouvelle guerre entre les champions de la Big Tech.

Cette fois, c'est Google qui reprocherait à Samsung, dont la plupart des appareils fonctionnent sous Android, de mettre trop en avant le système d'exploitation (OS) open source, Tizen, faisant ainsi de l'ombre à celui de Google, Android Wear. 

Larry Page a convoqué le patron de Samsung

A première vue, ce "conflit" ne semble pas fondé, Samsung pouvant bien utiliser l'OS qu'il veut pour ses objets connectés. Pourtant, selon le site américaun The Information, Google ne le prend pas à la légère et son patron n'a pas manqué de convoquer son homologue sud-coréen pour une explication formelle.

Pour étayer ses arguments, le PDG de Google a reproché à Jay Y. Lee d'avoir "beaucoup plus investi" sur Gear 2 et Gear Fit qui tournent sous Tizen que pour son modèle précédent, fonctionnant sous Android. Niant en bloc ces accusations, Jay Y. Lee a qualifié le comportement des dirigeants de Google de "tyranique" et s'est refusé à toute concession.

Depuis le début du mois de juin, Samsung propose mise à jour de sa première Galaxy Gear. Cette version 2.2.0 fait disparaitre Android au profit de Tizen, pas sûr que cela apaise leurs relations. 

A l'issue de la réunion entre Larry Page, PDG de Google et Jay Y. Lee, le vice-président de Samsung, le statu quo demeure.

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale