Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ant Group annonce le lancement officiel d’une plateforme de paiement optimisée par Antchain

Le géant chinois Ant Group (ex Ant Financial) a annoncé à l'occasion de sa conférence in.clusion la création d’une nouvelle plateforme de paiement. Dédiée aux transactions transfrontalières et adossée à la blockchain Antchain, "Trusple" vise les petites et moyennes entreprises.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ant Group annonce le lancement officiel d’une plateforme de paiement optimisée par Antchain
Ant Group annonce le lancement officiel d’une plateforme de paiement optimisée par Antchain © Ant Group

Le géant chinois Ant Group a annoncé le 25 septembre la création d’une nouvelle plateforme de paiement dédiée aux transactions transfrontalières. Baptisée "Trusple" – contraction de "trust" et de "simple" et basée sur le concept de "Trust Made Simple" cher à l'entreprise – elle est adossée à la technologie blockchain propriétaire Antchain, dévoilée en juillet dernier.

"Trusple vise à faciliter et à réduire les coûts pour tous les utilisateurs- en particulier les petites et moyennes entreprises - afin de vendre leurs produits et services à des clients du monde entier. Cela réduit également les coûts pour les institutions financières afin qu'elles puissent mieux servir les PME qui en ont besoin", explique la société à l'occasion de son événement in.clusion, qui se tient à Shanghai jusqu'au 26 septembre.

Un traitement automatisé des paiements
Concrètement, les acheteurs et les vendeurs pourront générer des relations contractuelles dites "intelligentes" sur la plateforme. Au fur et à mesure que l’exécution de la commande, le contrat est automatiquement mis à jour avec les informations clés : livraison, logistique, informations réglementaires et fiscales… Leurs banques respectives peuvent ensuite traiter les paiements de manière automatisée en utilisant Antchain.

Outre la sécurisation des échanges et l’impossibilité de falsifier les contrats, cette technologie permet un gain de temps pour les utilisateurs mais aussi pour les banques, qui doivent "traditionnellement suivre et vérifier les ordres de négociation", explique Ant group. Par ailleurs, la société chinoise indique que "les transactions réussies sur Trusple permettent aux PME de renforcer leur solvabilité sur AntChain, ce qui leur permet d'obtenir plus facilement des services de financement auprès des institutions".

lus de 100 millions d’actifs numériques téléchargés chaque jour
Ant Group, qui gère le portefeuille numérique Alipay, avait officialisé il y a deux mois le déploiement d’une solution basée sur la blockchain et baptisée AntChain. Cette entité est, selon l’entreprise chinoise, capable de gérer un milliard de comptes utilisateurs et un milliard de transactions quotidiennes. Plus de 100 millions d’actifs numériques seraient téléchargés chaque jour en moyenne.

La société déploie ces technologies basées sur la blockchain via des contrats et applications décentralisées (DApps) "avec une efficacité supérieure et un coût moindre", aime-t-elle rappeler. L’un des intérêts pour le conglomérat Alibaba est de séduire fournisseurs et commerçants tiers qui vendent leurs produits sur AliExpress, le site e-commerce du géant chinois à l'étranger.

IPO record en vue
Selon la base de données IncoPat, Ant est la société ayant soumis le plus grand nombre de dépôts de brevet blockchain au monde au cours des deux dernières années. En avril, elle avait déjà annoncé la création d'OpenChain, une plateforme blockchain dédiée aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux développeurs, et permettant d’exploiter les applications de ses technologies blockchain. Cette plateforme propose des dizaines de modules destinés à simplifier et sécuriser les données relatives à une chaîne d'approvisionnement, comme l’origine des produits et leur authentification, les données contractuelles, transactionnelles ou encore les œuvres caritatives.

Alipay, filiale dédiée aux paiements d’Ant Group (ex Ant Financial), prépare pour le mois prochain son introduction en Bourse. Le groupe, qui a choisi une double cotation – à Hong Kong mais aussi à Shanghai auprès du Shanghai Star, lancé il y a un an pour rivaliser avec le Nasdaq américain – pourrait dépasser les 200 milliards de dollars de valorisation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media