Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ANYbotic lève 18 millions d'euros pour commercialiser son robot quadrupède d'inspection industrielle

Levée de fonds ANYbotic, start-up suisse qui développe un robot quadrupède d'inspection des sites industriels, a levé 20 millions de francs suisses (soit environ 18,4 millions d'euros). Un apport financier qui va lui permettre de poursuivre ses développements en vue de la commercialisation de son robot ANYmal C.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

ANYbotic lève 18 millions d'euros pour commercialiser son robot quadrupède d'inspection industrielle
ANYbotic lève 18 millions d'euros pour commercialiser son robot quadrupède d'inspection industrielle © ANYbotic

ANYbotic, à l'origine du robot ANYmal C d'inspection des sites industriels, lève 20 millions de francs suisses (environ 18,4 millions d'euros). Cette levée de fonds en Série A, annoncée jeudi 3 décembre 2020, est menée par Swisscom Ventures et va lui permettre de poursuivre ses efforts en vue de la commercialisation de son robot quadrupède autonome. Ace & Company, EquityPitcher Ventures, et d'autres fonds ont aussi contribué à cette levée de fonds.

Un robot d'inspection autonome
La start-up suisse, fondée en 2016 par des élèves de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPZD), souhaite renforcer la sécurité et la productivité des opérations industrielles grâce à son robot. ANYbotic travaille "avec des entreprises de premier plan dans les domaines de l'énergie, de la transformation industrielle et de la construction afin d'amener la numérisation dans des environnements trop complexes pour les robots traditionnels", précise Péter Fankhauser, son cofondateur et CEO, dans un communiqué.

Aujourd'hui, la pépite emploie 50 personnes qui travaillent sur le développement, la production et le déploiement d'une solution robotique complète. Son robot ANYmal C peut se déplacer dans des environnements complexes de façon complètement autonome, monter et descendre marches et escaliers. Entièrement étanche à l'eau et à la poussière, il est aussi équipé d'un projecteur lui permettant de se déplacer et travailler dans le noir. Des Lidars et une caméra PTZ lui permettent de bénéficier d’une vue à 360 degrés de l’environnement dans lequel il se trouve.

Doté de caméras grand angle, capteurs thermiques, microphones, détecteurs de gaz et d’objets, ce robot quadrupède est conçu pour réaliser des tâches d'inspection des machines et des installations soumises à d'éventuelles défaillances et anomalies. Il peut aussi transporter une charge allant jusqu'à 10 kg.

Un concurrent de Boston Dynamics
"Au cours des quatre années écoulées, nous avons sortis nos robots ambulants du laboratoire pour qu'ils soient vraiment de qualité industrielle", assure le Dr. Hanspeter Fässler, cofondateur et président d'ANYbotics. Une nécessité pour la start-up qui, dans ce domaine de l'inspection des sites industriels, doit faire fasse à un concurrent de renom : Boston Dynamics. Ce dernier a une longueur d'avance puisqu'il commercialise Spot, son robot quadrupède, depuis plusieurs mois déjà.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media